Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Entrez dans le monde fascinant des araignées...

Christine Rollard, du Muséum national d’histoire naturelle, veut en finir avec les clichés !

En finir avec les clichés sur les araignées : tel est l’objectif de l’exposition Au fil des araignées au Muséum national d’histoire naturelle (MNHN), à Paris, du 5 octobre 2011 au 2 juillet 2012, et du livre Arachna, les voyages d’une femme-araignée, co-écrit par Vincent Tardieu et Christine Rollard. Cette émission, dans le cadre du partenariat Canal Académie-MNHN, à défaut de vous faire aimer les araignées, voudrait au moins vous les faire comprendre. Vaste programme...


Bookmark and Share

Carnassières, cannibales, solitaires, les araignées n’ont pas bonne presse. Au mieux, elles rebutent, au pire, elles font peur, davantage les femmes que les hommes du reste. Vu leur taille (l’immense majorité des araignées ne dépasse pas en moyenne 5 mm), les craintes qu’elles suscitent sont démesurées. Certes la tégénaire de nos maisons mesure 5 cm, mais encore faut-il préciser 5 cm pattes déployées ! Elle aurait tendance à faire oublier que les araignées forment une immense famille : près de 42 000 espèces ont été recensées à ce jour dans le monde. Il en existe sans doute bien d’autres.


Globalement, elles vivent de un à deux ans et sont dotées de huit yeux, parfois moins. Elles ont aussi quatre paires de pattes, comme les autres membres du groupe des Arachnides (scorpions, opilions, etc.), mais elles s’en distinguent par leur corps, composé de deux parties séparées par un pédicule et par des filières sur leur abdomen, qui produisent la soie. On les trouve partout, dans les airs comme sur terre, et même sous l’eau ! Elles sont gourmandes, mais certains peuples les mangent. Surtout, elles ont à leur disposition deux outils prodigieux qui intéressent vivement scientifiques et industriels : la soie et le venin. Un venin que les araignées injectent par morsure, et non pas par piqûre. Car les araignées ne piquent pas, elles mordent ! De nombreuses idées reçues circulent sur leur compte. En voici quelques-unes :



Petit catalogue raisonné des idées reçues sur les araignées


- Les araignées pondent sous la peau : FAUX. Ce sont le plus souvent les punaises.
- Les araignées n’aiment pas le bois de châtaigner : FAUX.
- Les araignées aiment la chair humaine : FAUX. Dans l’histoire, c’est bien plutôt l’homme le prédateur.
- Elles mangent les mâles après l’accouplement : FAUX. C'est en tout cas rare. La plupart en revanche sont cannibales. Après l’homme, elles sont donc elles-mêmes leur plus grand danger.
Ce n’est que lorsqu’elle est affamée que la veuve noire dévore son époux après l’accouplement et, partant, devient veuve.
- L'araignée-rouge, l'araignée d'eau, l'araignée de mer sont des araignées : FAUX. Ce sont des faux-amis.
- Toutes les araignées font des toiles: FAUX. En effet, si toutes les araignées produisent des fils de soie, certaines ne tissent pas de toile. Ce qui(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires