Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Alain Peyrefitte

et la Chine

Ecoutez la lecture d’un extrait de l’éloge que Gabriel de Broglie, de l’Académie française (actuel Chancelier de l’Institut de France) a prononcé le 7 février 2002 à propos de son prédécesseur, Alain Peyrefitte.


Bookmark and Share

Puis une seconde lecture, celle de l'avant[ropos du livre "La Chine s'est éveillée", paru en 1996 chez Fayard.


Alain Peyrefitte est l'auteur de six ouvrages consacrés à la Chine dont le fameux "Quand la Chine s'éveillera..." paru en 1973 dont le succès fut retentissant.


Né le 26 août 1925, à Najac (Aveyron), il reçoit une double formation :
- universitaire (élève à l'École normale supérieure, attaché puis chargé de recherches au C.N.R.S. en anthropologie, docteur d'État ès lettres et sciences humaines)
- administrative (École nationale d'administration).

Diplomate de carrière à sa sortie de l'ENA et pendant une dizaine d'années (notamment en Allemagne fédérale, en Pologne, au Quai d'Orsay où il est chef du service des Organisations européennes), il sera nommé ministre plénipotentiaire en 1975.

Entre-temps, il est élu, puis réélu député de Seine-et-Marne dans toutes les législatures de la Ve République (1958, 1962, 1967, 1968, 1973, 1978, janvier 1982, 1986, 1988, 1993).
En septembre 1995, il est élu sénateur de Seine-et-Marne. Il est conseiller général de Bray-sur-Seine de 1964 à 1988 (premier vice[résident du Conseil général, de 1982 à 1988), et maire de Provins à partir de 1965, pendant trente-deux ans, jusqu'à mars 1997, où il reste président du groupe municipal majoritaire.


En avril 1962, il est nommé secrétaire d'État à l'Information, puis en septembre ministre des Rapatriés ; il est ministre de l'Information de décembre 1962 à janvier 1966 ; ministre de la Recherche scientifique et des Questions atomiques et spatiales en 1966-1967, ministre de l'Éducation nationale en 1967-1968. De 1968 à 1972, il est président de la Commission des Affaires culturelles et sociales de l'Assemblée nationale ; de 1972 à 1973, secrétaire général du mouvement gaulliste, l'U.D.R. En mars 1973, il devient ministre des Réformes administratives et du Plan, puis, en 1974, ministre des Affaires culturelles et de l'Environnement. En mars 1977, il est(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires