Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Pierre Cardin et l’art cinétique à Lacoste : un lieu pour les artistes par un amoureux des arts...

Interview de l’académicien des beaux-arts et reportage en Lubéron

Le mécène et couturier Pierre Cardin est un amoureux de l’art, de tous les arts. Ambassadeur honoraire à l’UNESCO, membre de l’Académie des beaux-arts, chef d’entreprise, il a fait du château de Lacoste, jadis propriété du marquis de Sade, un lieu au service des artistes. Notre journaliste Marianne Durand-Lacaze est allée à sa rencontre en 2011, sur place, pour aborder avec lui, ses nombreuses passions, de l’art cinétique à la musique, en passant par Cocteau, la Russie et Casanova.


Bookmark and Share

Pierre Cardin a fait du village de Lacoste son petit Liré depuis qu’il a racheté le château il y a dix ans. L’une de ses amies, propriétaire, souhaitait qu’il le reprenne. C’était un dimanche pluvieux et froid, le couturier déclina la proposition. Quand il revint, par un temps superbe, il se laissa cette fois envoûter par la beauté des lieux qui dominent le Luberon. Des lieux chargés d’histoire, qui remonte au XIe siècle, et marquée par le passage du marquis de Sade, « l’un des plus grands écrivains que nous ayons », selon Pierre Cardin.

Le mécène a lancé de grands travaux de restauration depuis son arrivée, non seulement du château mais aussi du grand théâtre en plein air, reconstruit et qui peut accueillir 1 000 personnes. Cardin a même racheté une partie du village. Un village désormais célèbre pour son festival musical et théâtral. Déjà cent spectacles ont été produits en dix ans par les soins de Pierre Cardin. Cette année encore, l’éclectisme est au programme, des Gipsies à Carmina Burana, en passant par le spectacle Sarah Bernhardt, Toujours !, qui sera joué par une jeune troupe que Pierre Cardin souhaite encourager, car « le génie vient de la jeunesse ». Le couturier n’oublie pas que lui-même, lors de ses débuts à Paris, dans les années 1950, bénéficia de l’aide de Cocteau, de Honegger, pour ne citer que les plus connus.

Mais son actualité immédiate est l’exposition Sculptures en mouvement, présentée au château de Lacoste du 2 juillet jusqu’au 2 octobre 2011. « C’est la réunion des cinq grands sculpteurs du cinétisme » : Soto, Agam, Cruz-Diez, Hiquily et Schöffer. L’an dernier, Cardin, de l’Académie des beaux-arts, avait convié ses confrères académiciens sculpteurs à exposer leurs œuvres dans son château. Cette année, il s’agit de mettre en valeur des sculpteurs non académiciens mais non moins prestigieux.

L’art optique et cinétique séduit Cardin depuis les années 1950, c’est-à-dire depuis l’origine de ce mouvement, né à Paris précisément en avril 1955(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires