Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

J.J. Pluchart et Y. Doutriaux : l’euro et "L’esprit de Munich"

Les rendez-vous économiques du Cercle Turgot, animés par Jean-Louis Chambon

L’avenir de l’Union européenne et de sa monnaie unique fait ici l’objet d’un débat entre Yves Doutriaux, conseiller d’État, et Jean-Jacques Pluchart, professeur d’université. Les invités de Jean-Louis Chambon apportent leur point de vue éclairé, fustigeant les adeptes de "L’esprit de Munich" qui coûta si cher à l’Europe par le passé, et qui risque de la faire sombrer aujourd’hui encore.


Bookmark and Share

Face aux grandes menaces : conflits, guerres, fussent-elles monétaires (ce qui est le cas actuellement), deux attitudes se font jour chez les élites :
La première, et la plus répandue, est celle de l'évitement. En conceptualisant toutes les bonnes raisons, on parvient temporairement à éviter l'obstacle. C'est le choix du court terme contre une haute vision de l'avenir, et de la peur contre la volonté. La plus brillante illustration en est l'esprit dit « de Munich », qui fit « choisir la paix en s’accommodant de la honte », n'évitant en rien la guerre et ses conséquences, comme l’avait magnifiquement anticipé Winston Churchill.

L'autre attitude est exceptionnelle. Elle consiste à combattre contre les difficultés réelles ou supposées, contre le défaitisme, et bien souvent contre une opinion publique encline à suivre plus spontanément la facilité proposée par les élites les moins déterminées. Quelques grands hommes l’ont démontré : de Gaulle, Churchill, et, s'agissant de la construction européenne de l'après-guerre, Monnet ou Schumnan, entre autres, n’ont pas hésité à s’engager envers et contre tout pour défendre leur vision d'une Europe de la paix et de la prospérité. Jacques Delors s'est aussi inscrit sur cette trajectoire, en impulsant l'euro, malgré les difficultés qu'il ne sous-estimait point, il choisissait de mettre l’Europe face à son destin.

Avec l'actualité de la crise européenne, économique, monétaire et politique, qui se cristallise sur la monnaie commune, l'euro, les mêmes causes produisent les mêmes effets et l’on voit réapparaître des prises de position qui synthétisent assez bien ces tentations hélas, tragiquement humaines.
Les hommes (et les femmes) politiques, conseillés par nombre d’économistes ne sont pas en reste, en témoignent ces quelques exemples : Comment se débarrasser de l'euro, la thèse de Jean-Jacques Rosa, ou encore, Abandonner l’euro pour sauver les Européens thèse retenue par le trio Lafay-Sapir-Villin. S'ajoutent nombre de chroniqueurs historiquement opposés à la construction européenne qui retrouvent dans les difficultés, certes bien réelles de l'euro, des opportunités revanchardes du style « je vous l'avais bien dit ».
Aussi, face à cette déferlante qui fait de l'euro le bouc(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires