Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Et les mots pour le dire… Insistance, optimisme, pessimisme , indignation et humain

La chronique de Geneviève Guicheney, Correspondant de l’Académie des sciences morales et politiques

Geneviève Guicheney, correspondant de l’Institut, passe en revue les mots qui semblent exprimer un malaise collectif dans notre pays, en s’interrogeant aussi sur les sous-entendus, les non-dits, les dénis... tout ce qui étant inexprimé suscite toujours des malaises. Et les périodes préélectorales ne sont-elles pas particulièrement propices à s’interroger sur les mots ?


Bookmark and Share

Insistance. Un sondage bouleverse l’arène politique et alimente les commentaires, inquiets, moralisateurs, dubitatifs. Ce qui est sûr c’est que lorsqu’on pose une question, on risque d’obtenir une réponse. Quelqu’un a pris ce risque. Et on donne l’impression de ne pas savoir quoi faire de la réponse. Chacun y va de son frisson. Sans doute pas mal d’arrière[ensées et de petits calculs dans l’analyse de cette chose qu’il convient de manier avec précaution et, pour notre part, suspicion.
Là n’est pas notre propos. Ce qui nous préoccupe ici est l’insistance. L’insistance de quoi ? Le poids électoral de l’extrême droite dans la France d’aujourd’hui, puisque c’est de cela qu’il s’agit, n’en finit pas d’insister. Passons aussi sur cet aspect-là qui fait croire à un possible résultat d’élection qu’aucun sondage ou pseudo-enquête ne peut remplacer. Les initiateurs de ce coup médiatico[olitique ont habilement appuyé là où ça fait mal, encore et toujours. Mal où ? Quelle est cette blessure que, comme les fauves de la savane, la France n’en finit pas de fouiller avec désespoir ? Un tigre est capable de se mutiler la patte pour se débarrasser de l’écharde qui y est enfouie. Nous dirons que ce que l’on appelle un sondage est comme un symptôme. Le corps électoral parle comme parle un corps humain avec ses douleurs inexplicables, que rien ne semble pouvoir apaiser. Quelle est donc cette question en forme de blessure qui revient encore et encore, qui insiste ? Elle nous paraît venir de loin et faute d’avoir été affrontée, pensée et pansée, elle ressurgit partout, tout le temps. Elle s’impose à tous, droite, gauche, centre, abstentionnistes.
Il nous revient tout à coup une phrase du chant révolutionnaire, l’Internationale, écrit et composé en pleine Commune de Paris, qui dit dans sa seconde version : « Du passé faisons table rase. » L’idée de table rase peut se comprendre dans un chant révolutionnaire, elle est toxique en politique au sens du gouvernement de la cité. Elle agit comme un poison infiltré dans les veines de la société. Le seul contrepoison est la parole. L’être humain est un être de verbe. Il a besoin de mots pour exprimer et(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires