Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Mille façons de dire je t’aime... à un dictionnaire !

Mot pour mot, la rubrique de Jean Pruvost

La "dicopathie" de Jean Pruvost, lexicologue et lexicographe, serait-elle contagieuse ? En effet les amoureux des mots et des dictionnaires sont légion. Si vous en voulez la preuve, lisez cette chronique dédiée aux citations sur les volumes imposants qui ornent la table de chevet de tout bon lexicologue. Mais attention, la folie des dictionnaires vous guette...


Bookmark and Share

On s’en doute un peu, si je collectionne les dictionnaires, atteint d’une incurable « dicopathie », je collectionne bien sûr aussi les citations sur les dictionnaires, et j’ai donc très envie de partager quelques-unes de ces citations avec tous nos amis de Canal Académie.
Par exemple, cette première citation de Fabrice Vigne, extraite d’un roman qui fut publié en 2003, intitulé TS, deux lettres qui prennent leur sens en fin de roman, un roman dans lequel le héros - un adolescent très perturbé - a pour ami son dictionnaire…
Que déclare ce garçon assez mal dans sa peau ? « Tous les soirs » confie-t-il, «avant de m’endormir j’en lisais une page, en commençant par la première, de a à abâtardir. » Et cet adolescent en mal de mots ne manque plus dès lors d’une grande constance : « Il m’a fallu trois mois pour parvenir à la dernière page des A, avoué à azyme », ajoute-t-il en effet. Voilà une indication précise, trois mois : un trimestre, pour lire la portion du dictionnaire correspondant à tous les mots commençant par la lettre A. Or, ce n’est que le début du voyage, puisqu’il y a vingt-six lettres, et donc vingt-six parts dans le gros gâteau de mots qu’incarne un dictionnaire ! Heureusement, pour les « dicovores », toutes les parts ne sont pas égales.

De fait, dans tous les dictionnaires généraux, la première part du gâteau - celle donc des mots en A - est bien traditionnellement la plus grosse. Tout d’abord parce que les lexicographes, en début d’ouvrage ne ménagent ni leur peine ni la place typographique. Ensuite, parce qu’il y a beaucoup de mots commençant par la lettre A, comme « académie ».
Si dans le Trésor de la langue française, on liste par exemple dans l’ordre alphabétique les quelques mots qui justement suivent le mot « académie », cela commence certes par des mots de la même famille que l’on comprend aisément comme académifier, académique académiquement, académisation, académiser, académisme, académiste. Puis vient le mot acadien, de l’Acadie. Mais cela devient plus difficile avec acagnarder, acagnardé, s’installer, être installé paresseusement. Et c’est encore plus délicat avec açainte, le bas-côté d’une église. On passera sur acajou, mais on(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires