Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Mots clefs et suggestions


Les frères Caillebotte. Reflets entre le peintre et le photographe

Entretien avec Nicolas Sainte Fare Garnot, conservateur du Musée Jacquemart-André à Paris

Nicolas Sainte Fare Garnot, conservateur du Musée Jacquemart-André se fait notre guide à travers l’œuvre des frères Caillebotte. Dans la première partie de l’entretien sont évoqués le nouveau Paris haussmannien de la IIIè République qu’ils traversent, la transformation de la ville et les effervescences artistiques ainsi que le parcours de deux Caillebotte dans cette époque, et le portrait de chacun d’eux. La seconde partie porte, elle, sur l’oeuvre artistique de Gustave, le peintre, et sur celle de Martial, le photographe.


Bookmark and Share

L'exposition "Dans l'intimité des frères Caillebotte" se tient au Musée Jacquemart-André à Paris jusqu'au 11 juillet 2011. Elle voyagera ensuite au Musée national du Québec où elle ouvrira au public en octobre 2011.

Avec cette exposition, le Musée Jacquemart-André s’applique à l’art de la confrontation : mettre en regard un grand maître et ses contemporains ou ses précurseurs.
L’inédit de cet exercice est de juxtaposer les œuvres de deux frères, d’examiner en quoi elles se ressemblent et en quoi elles diffèrent. D’en mesurer l’air de famille, en somme.
Outre qu’il s’en dégage de curieuses analogies, l’étude nous replace aux débuts d’une opposition qui subsiste encore entre deux modes de représentation visuelle : La peinture et la photographie.
Comment ce medium naissant de la photographie venait-il concurrencer la peinture sur son propre terrain ?


Tous deux fils d’un riche entrepreneur, Gustave et Martial Caillebotte, ont eu le loisir de choisir une carrière artistique. Gustave s’adonne à la peinture et Martial se consacre à la musique, avant de découvrir la photographie dans les années 1890. Ils partageaient de nombreuses passions, pour les jardins, la philatélie ou le yachting. En peinture ou en photographie, ils restituent les multiples facettes de leur quotidien, leur engouement pour les activités de plein air, mais aussi l’attention qu’ils portent à la vie familiale.

Nicolas Sainte Fare Garnot nous rappelle l’histoire et le parcours des deux Caillebotte dans le nouveau Paris haussmannien de la Troisième République. Il nous fait pénétrer dans l’intimité de la famille Caillebotte et nous dresse un portrait de chacun des deux frères, avec leurs affinités et leurs oppositions.

Gustave Caillebotte (1848-1894) à qui le Musée d’Orsay a consacré une grande exposition en 1994, est très actif dans le groupe des Impressionnistes. Il collectionne aussi l’art de ses amis et devient leur mécène.
On qualifie volontiers cet artiste « d’original et audacieux ». De fait, il se révèle être un véritable inventeur de nouvelles perspectives. Le regard aiguisé et les commentaires jubilatoires de Nicolas Sainte Fare Garnot, nous font découvrir, entre autre, les finesses et les particularités de deux tableaux significatifs, Les peintres en bâtiment et(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires