Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

La Commission de la culture, de l’éducation et de la communication du Sénat se mobilise sur de nombreux fronts

avec Jacques Legendre, président de cette Commission, invité de Myriam Lemaire

Préparer l’avenir de la filière du livre numérique, promouvoir la création de contenus culturels en ligne, protéger le patrimoine monumental de l’Etat et garantir la mémoire collective : ces questions de fond ont mobilisé la Commission de la culture, de l’éducation et de la communication du Sénat. Elles sont évoquées ici par Jacques Legendre, Sénateur du Nord, Président de cette Commission, qui est à nouveau l’invité de Myriam Lemaire dans cette série d’émissions sur le Sénat.


Bookmark and Share

La Commission de la culture, de l’éducation et de la communication est l’une des six commissions permanentes du Sénat, au sein desquelles les sénateurs sont répartis, chaque sénateur étant membre d’une seule Commission. Elle est composée de 56 sénateurs reflétant l’importance des forces politiques au Sénat.

Ses champs de compétences sont très variés. Ils concernent l’éducation, la recherche, la culture, la communication, mais aussi le sport, la jeunesse, la vie associative et la francophonie, une cause dont Jacques Legendre est un militant de longue date. Il occupe aussi la fonction de secrétaire général de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie (APF).

Des activités diversifiées

La Commission intervient chaque année à l’automne, lors des débats sur la loi de finances et donne un avis sur les budgets qui relèvent de ses attributions. « C’est un moment important », souligne notre invité.
Elle a l’obligation de se saisir des propositions de loi et projets de loi concernant ses champs de compétence. Elle peut aussi décider de se saisir d’un problème qu’elle juge important ou d’actualité, en produisant un rapport parfois suivi d’une proposition de loi. Jacques Legendre cite l’exemple de la dévolution par l’État de son patrimoine de monuments historiques.

« Nous ne pouvons pas ignorer l’actualité mais nous ne voulons pas être prisonniers de l’actualité. Nous préférons traiter avec plus de recul des problèmes de fond ». Cette volonté d’anticipation est illustrée notamment par la proposition de loi sur le prix du livre numérique présentée en septembre 2010 par Catherine Dumas et Jacques Legendre.

La Commission peut aussi décider de créer des missions d’information ou des groupes de travail sur des problèmes spécifiques. Ainsi, un groupe de travail étudie actuellement la situation du spectacle vivant et un autre, les filières littéraires. Ce sujet tient à cœur à Jacques Legendre qui souligne que « par le passé les élites françaises étaient diversifiées » et avaient souvent une forte culture littéraire classique. Il souhaite sauvegarder une certaine(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires