Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Mots clefs et suggestions


Don Giovanni : « L’affaire dont il s’agit est d’importance » (Leporello, Acte 1, Scène IV) (5/5)

avec Yves-Marie Bercé, Danièle Pistone et André Tubeuf

Don Giovanni de Mozart : « Le seul, le vrai, l’absolu » écrivirent François Mauriac et Pierre-Jean Rémy, de l’Académie française. Yves-Marie Bercé de l’Académie des Inscriptions et belles lettres, Danièle Pistone correspondant de l’Académie des beaux arts, et le musicologue André Tubeuf évoquent « cette œuvre divine ». D’où vient cette exception ? Pourquoi toujours la même émotion ? Cette émission s’inscrit dans la série consacrée au mythe de Don Juan proposée par Virginia Crespeau et Anne Jouffroy.


Bookmark and Share

Canal Académie poursuit son enquête sur Don Juan ; après le Don Juan du théâtre de Molière, celui de Brecht, le Don Juan de Suzanne Lilar évoqué par Florence Delay, de l’Académie française ; après les Don Juan cinématographiques en compagnie de Jean Tulard et Françoise Thibaut, voici une réflexion à plusieurs voix autour du Don Giovanni de Mozart.

La « rencontre mémorable » de Pierre-Jean Rémy

« Le Don Juan de Mozart, ou l’opéra absolu.

Peut-être que Carmen, Faust ou Aïda sont joués plus souvent sur les scènes lyriques du monde entier. Mais… aucune œuvre lyrique au monde n’a jamais atteint la cote d’amour…la puissance de réflexion …le caractère inépuisable et toujours renouvelé du Don Juan de Mozart. À chaque nouvelle audition, à chaque représentation, fussent-elles parfois des plus médiocres, on a le sentiment de découvrir encore quelque chose. »


Pierre-Jean Rémy, de l’Académie française, présente ainsi son article sur Don Giovanni dans son livre : le Dictionnaire amoureux de l’Opéra. Un dictionnaire de plus de 1 000 pages : Opéras -bien sûr !- chanteurs et chefs d’orchestre se suivent au fil des passions, des amours, des regrets parfois, de l’auteur…


« Heureux l’homme qui saura dérober à Mozart son secret »

François Mauriac, de l’Académie française, écrivit :(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires