Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Gilbert Dagron : Le Traité sur la guérilla de l’empereur byzantin Nicéphore Phocas

Un texte du X e siècle, l’un des plus importants de l’histoire militaire, étudié par l’historien de l’ACADEMIE DES INSCRIPTIONS ET BELLES-LETTRES

Gilbert Dagron, l’un des historiens "byzantinistes" les plus réputés, présente ici le Traité sur la guérilla attribué à l’empereur Nicéphore Phocas (Xe siècle de notre ère). Il explique pourquoi, à un moment donné de l’histoire, le temps n’était plus à la grande guerre d’affrontement des armées mais à une "petite guerre" d’escarmouches incessantes contre les Arabes, dans les territoires frontière de l’Anatolie. Gilbert Dagron, professeur honoraire au Collège de France, est membre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres depuis 1994.


Bookmark and Share

Sans doute lit-on plus fréquemment des romans, des essais ou des biographies que des traités de guerre, et c'est pourtant l'un des traités les plus importants de l'histoire de la tactique militaire que nous vous proposons de découvrir, grâce à notre invité, M. Gilbert Dagron, de l'Académie des Inscriptions et belles-lettres, professeur honoraire au Collège de France. Gilbert Dagron compte parmi ces historiens que l'on appelle « byzantinistes », et au Collège de France, il tenait la chaire d'histoire et civilisation du monde byzantin. Il est l'auteur d'ouvrages qui font autorité sur l'empire romain d'orient, sur sa capitale Constantinople, sur le patrimoine de Byzance, et la religion chrétienne de cette période. En 1986, il avait établi le texte de ce grand traité de tactique sur la guérilla orientale au Xe siècle de notre ère, dû à un empereur byzantin, Nicéphore Phocas. Ce Traité sur la guérilla est aujourd'hui republié par CNRS Editions dans une collection de poche.

L'auteur du Traité et le contexte historique

- « Heureusement pour ses lecteurs, ce traité pratique ne s’inspire pas de la littérature répétitive des “stratégistes”. Il est écrit par un soldat pour des soldats et décrit la guérilla telle que les byzantins la pratiquaient, vers 950, dans les montagnes d’Anatolie, pour lutter contre les razzias arabes. Nicéphore Phocas, futur empereur, appartient à l’une des grandes familles aristocratiques établies aux marches de l’Empire, dans des provinces transformées depuis longtemps en vastes circonscriptions militaires pour mieux résister à la pression de l’Islam. Les stratèges y assurent à la fois les pouvoirs civils et les pouvoirs militaires. Au moment où commencent les grandes opérations de la “reconquête” byzantine qui fait éclater la frontière (vers 960-961), l’auteur explique ce que fut la tactique de guérilla mises au point par son grand[ère et pratiquée jusqu’à lui par tradition familiale».

Les forces en présence et leur tactique

- «(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 23€, soit moins de 2€ par mois. abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires