Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Chaalis, une abbaye restaurée pour les 10 ans des Journées de la Rose

Avec Aymar de Virieu, administrateur de l’abbaye royale de Chaalis

Pour la dixième édition des Journées de la Rose, qui se déroulent chaque année en juin, Aymar de Virieu, l’administrateur de l’Abbaye Royale de Chaalis présente les derniers aménagements du domaine dont il a la charge. Des ruines cisterciennes aux jardins en passant par la chapelle : un métier à la recherche du plus bel écrin pour la reine des fleurs. Une centaine d’exposants, pépiniéristes et rosiéristes vous attendent à Chaalis du 10 au 13 juin pour fêter la Rose d’ici et d’ailleurs.


Bookmark and Share

Avec le château de Chantilly, l'abbaye royale de Chaalis est l’une des sept merveilles de l’Institut. Voilà bientôt cent ans que le Quai Conti a la charge de ce domaine de mille hectares, situé dans l’Oise, à une quarantaine de kilomètres de Paris. Un don exceptionnel, dû à la libéralité de l’ancienne propriétaire des lieux, Nélie Jacquemart-André, décédée en 1912, qui légua également son hôtel parisien du boulevard Haussmann, devenu le musée Jacquemart-André.





Le destin de cette collectionneuse d’art éclairée est intimement lié à celui du domaine de Chaalis, comme le rappelle dans le reportage son administrateur, Aymar de Virieu. Nélie Jacquemart n’aimait pas seulement la culture, elle appréciait aussi les charmes de la nature. Ainsi, l’architecte[aysagiste André Gamard a conçu (en 2000) la roseraie selon les vœux de l’ancienne maîtresse des lieux. Depuis, la rose est célébrée chaque année à Chaalis, réunissant amateurs et connaisseurs le deuxième week-end de juin.



Si cet événement a tout juste une décennie, l’histoire du domaine, elle, se compte en siècles. De l’abbaye cistercienne érigée au XIIe siècle, il ne reste que des ruines, imposantes, ainsi que la chapelle Sainte-Marie, édifiée au temps de Saint-Louis, qui aimait y séjourner. Cette chapelle, surnommée « la Sixtine de l’Oise », abrite les fresques du Primatice (1504-1570), chef- d’œuvre de la Renaissance. Le nom de Primatice reste attaché à ce que l’on a appelé la première école de Fontainebleau, comme les peintres italiens le Rosso et Nicolo. Ce chef-d’œuvre a été restauré grâce au concours de la Generali et du World Monument Fund.





Comme les fresques, les vitraux de la chapelle ont fait l’objet d’une importante campagne de restauration. La plupart datent du XIXe siècle, mais certains sont d’origine. Ils ont été démontés pour être restaurés en atelier. Cette fois, c’est le Conseil général de l’Oise et l’Etat, via la Direction régionale des affaires culturelles, qui ont permis d’effectuer les travaux.


Le cloître est lui aussi en réfection, de sorte que l’abbaye de Chaalis peut être considérée comme un chantier perpétuel. Aussi, la réhabilitation de la « cabane Jean-Jacques Rousseau » sur le domaine de l'abbaye (nous sommes au cœur de la forêt(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires