Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Réponse d’Edgar Faure au discours de réception de Léopold Sédar Senghor à l’Académie française en 1984

Lecture par Fernand Guiot
Le 29 mars 1984, Léopold Sédar Senghor est intronisé sous la coupole de l’Institut de France, à l’Académie française. Edgar Faure (sous lequel Senghor était secrétaire d’Etat en 1956), a répondu au discours de réception de Léopold Sédar Senghor.


Télécharger le fichier sur votre ordinateur
Références émission afficher
Émission proposée par : Fernand Guiot
Référence : VOI017
Adresse directe du fichier MP3 : http://www.canalacademie.com/emissions/voi017.mp3
Adresse de cet article :
Date de mise en ligne : 27 mai 2006

Le 2 juin 1983, Léopold Sédar Senghor devient membre de l’Académie française. Reçu officiellement un an plus tard comme le veut la tradition, le 29 mars 1984, le président du Sénégal fut élu auparavant membre associé étranger en 1969 à l’Académie des sciences morales et politiques.

Le 2 juin 1983, Léopold Sédar Senghor entre à l’Académie française.
Le 2 juin 1983, Léopold Sédar Senghor entre à l’Académie française.

A l’Académie française, il occupe le fauteuil 16 laissé vacant par son prédécesseur, l’historien et duc Antoine de Levis Mirepoix.

Cette élection couronne naturellement l’œuvre littéraire de Senghor, mais elle est également le symbole d’une reconnaissance des intellectuels français d’un « tissage culturel ». Car même si Léopold Sédar Senghor est le premier agrégé africain de France, grammairien professeur de grec et de latin, il n’oublie cependant pas sa culture africaine ; sa Négritude.

Senghor, homme de lettres est également un homme politique. En 1956, il devient secrétaire d’Etat à la présidence du Conseil sous le gouvernement d’Edgar Faure. Cinq ans plus tard, il endossera le rôle de président de la république du Sénégal juste après son indépendance en 1960. Edgar Faure, entré quelques années auparavant à l’Académie française, a prononcé la réponse au discours de réception de Léopold Sédar Senghor. Nous avons choisi des extraits de ce discours, restitué par le comédien Fernand Guiot.

Edgar Faure, élu à l’Académie française en 1978, a prononcé le discours de réception de L. S. Senghor en 1984.
Edgar Faure, élu à l’Académie française en 1978, a prononcé le discours de réception de L. S. Senghor en 1984.

"Je dirai ton nom, Senghor. Nomina, Numina [noms, présages]. Chez vous, le nom se décline, et se déclame, on le psalmodie et on le chante. Il doit sonner comme le sarong, rutiler comme le sabre au soleil. Le nom appelle les prénoms. Vous en aurez trois. Vous êtes Sédar, celui qui ne pourra jamais avoir honte. On vous donne aussi au village, en asyndète avec le vôtre, le prénom de votre mère, Gnilane. Votre père, qui est polygame-il compte ses enfants, vos frères et vos soeurs par dizaines-, n’en est pas moins catholique. Il vous fait baptiser, votre nom chrétien est Léopold, qui veut dire lion. C’est aussi le sens du prénom ethnique de votre père, qui suit son propre prénom chrétien, Basile. La seule différence, c’est que votre lion à vous passe le premier. Il est d’ailleurs, étymologiquement, "lion téméraire". Etes-vous un cas de métissage biologique ? Cela ne serait pas pour vous déplaire. Vous avez fait l’éloge du métissage avant même de savoir à quel point vous aviez raison : notre confrère Jean Bernard nous en dit beaucoup là-dessus".

Intégralité du discours

en savoir plus sur :
- Léopold Sédar Senghor
- Edgard Faure






© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Commentaires