Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

"Cessons de diaboliser le capitalisme ! "

Avec Pascal Salin, auteur de l’essai : Revenir au capitalisme, invité de Jean-Louis Chambon

Pascal Salin, professeur émérite à l’université Paris-Dauphine et spécialiste mondial de la finance publique, est ici invité à présenter son dernier ouvrage "Revenir au capitalisme". Au micro de Jean-Louis Chambon, ce "libéral complet" explique les causes d’une crise que l’on ne peut entièrement lier au système capitaliste.


Bookmark and Share

Professeur émérite à l’Université Paris-Dauphine, auteur et chroniqueur de talent, philosophe et économiste d’inspiration libérale, Pascal Salin est l’un des grands spécialistes de la finance publique. Expert reconnu au niveau international, il a travaillé comme consultant pour le Service d’Etudes du Fonds Monétaire International (FMI) pour l’organisation des Nations Unies (FAO) et le Havard Institute.
Esprit libre, proche des thèses de Frédéric Bastiat, Ludwig Von Mises et Friedrich Hayek, Pascal Salin a pris position en faveur notamment des directions sur la libéralisation des services de l’Union Européenne et a reçu en hommage « Un mélange [[Publication collective en l’honneur d’un « grand maître », universitaire, auteur.p[- » en son honneur rassemblant 41 contributions d’auteurs du monde entier dont le Prix Nobel, Gary Becker et d’éminentes personnalités dont Alain Madelin et Raymond Boudon, de l'Académie des sciences morales et politiques.
Sa dernière publication Revenir au capitalisme pour éviter les crises ne peut donc surprendre et s’inscrit dans la continuité de ses précédentes parutions La vérité sur la Monnaie (Odile Jacob 1990) et le Libéralisme (Odile Jacob).

Dans cette nouvelle parution Pascal Salin s’interroge sur l’origine de la crise en portant un regard de haut niveau empreint de ses exceptionnelles compétences au plan économique et philosophique.
Conséquence d’un manque d’éthique des banquiers ? Effet d’un esprit de lucre insensé, incitant à prendre trop de risques pour obtenir davantage de bonus ? Explications trop simplistes, réplique Pascal Salin. Produit d’une déréglementation excessive ? Faux, corrige t-il, plutôt produit de trop de mauvaises réglementations, de mauvaises politiques économiques et monétaires….et d’une insuffisance de capitalisme.
Une réponse bien étonnante à l'heure où l'on parle d'une victoire du keynésianisme et où l'on prône l'intervention des États pour sortir de la crise. Et pourtant, force est de constater que ce libéral, certes, mais avant tout spécialiste de la finance publique, n'a pas tout à fait tort. Arguments à l'appui, il va nous démontrer en quoi plus de libéralisme et moins de réglementation sont(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires