Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Les langues régionales de France : limousin , auvergnat, provençal alpin : à la marge (11/20)

11ème émission de la série proposée par la linguiste Henriette Walter

Parmi les langues qui constituent l’ensemble des trois grandes régions des langues d’oc, séparées par des zones de transition, c’est la partie la plus septentrionale qui a été la plus soumise à l’influence des dialectes d’oïl voisins et c’est elle qui a été également plus vite recouverte par la langue française. On y distingue, d’ouest en est, trois sous-groupes : le limousin, l’auvergnat et le provençal alpin.


Bookmark and Share


- Le limousin

La langue du Limousin se trouve en fait dans une zone de transition entre usages d'oc et usages d'oïl, très touchée par les influences venues de la zone d'oïl, surtout dans sa partie la plus septentrionale, et c'est d'ailleurs par le nord du Limousin que la substitution du français au latin ou aux langues locales avait commencé dans le Midi. Dès le début du XIVe siècle, les textes administratifs y ont été souvent écrits en français presque partout. Une exception cependant : jusqu'à la fin du XVIe siècle, Limoges offrira une résistance farouche à la langue du roi, le français.

- Extension géographique

La région actuelle du Limousin est composée de 3 départements : la Corrèze (19), la Creuse (23) et la Haute-Vienne (87). Elle regroupe deux provinces de l'Ancien Régime : le Limousin et la Marche, dont le nom indique bien qu'il s'agit d'une zone de transition (du germanique marka « limite »).
Dans cette langue, on trouve en effet des influences mêlées, venues à la fois des langues d'oïl et des langues d'oc. Dans la partie septentrionale, en raison de la proximité des usages d'oïl des régions voisines, on trouve une majorité de formes en ch, comme chabra, « chèvre », vacha « vache », chadena « chaîne », chalor « chaleur », chandela « chandelle », chantar « chanter », chapeu « chapeau », chasteu « château », qui rappellent aussi les formes du français.
Mais les usages d'oc s'y révèlent aussi, sporadiquement, avec le maintien de la succession ca du latin, en particulier par exemple dans cadenàs « cadenas », campana « cloche », carna « viande ».

C'est dans les(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires