Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

L’académicien Aymeric Zublena chez l’ébéniste Ludwig Vogelgesang, Maître d’art

Portrait, rencontre et témoignage

L’art déco n’a aucun secret pour Ludwig Vogelgesang, Maître d’art. Rencontré dans son atelier à Paris en compagnie de l’académicien architecte Aymeric Zublena, il nous raconte sa passion et sa conception du travail d’ébénisterie. Une rencontre exceptionnelle pour une émission proposée à l’occasion des journées des métiers d’art 2011.


Bookmark and Share

A l’occasion des Journées des métiers d’art 2011, Canal Académie s’associe à l’Institut National des Métiers d’Art pour faire découvrir les plus grands talents de notre pays.


Le talent de Ludwig Vogelgesang a de quoi faire tourner la tête. Depuis 1969, il restaure les meubles XVIIIe et aussi ceux des créateurs de la première moitié du XXe siècle. Sa longue expérience artistique et technique lui permet d’intervenir avec justesse pour la conservation des objets de patrimoine. On trouve dans son atelier des meubles d'une finesse à donner le vertige mais aussi des matériaux rares : galuchat, nacre, mica, paille, bois précieux. Selon des méthodes traditionnelles (vernis au tampon) et plus innovantes (plaque sous vide), Ludwig Vogelgesang prend le temps nécessaire pour finaliser une œuvre. Ici, pas question de bâcler ou de se dépêcher, il s'agit de bien faire. Reconnu comme spécialiste en la matière, l'autrichien venu assouvir sa passion des métiers d'art en France, réalise meuble, siège ou boiserie, sur mesure et dans le respect des règles de l’art traditionnel.

Écoutez dans cette émission Ludwig Vogelgesang, Maître d'art et Aymeric Zublena, de l'Académie des beaux-arts. Les deux hommes partagent leur passion de l'ébénisterie.

Lorsque nous avons arpenté l'atelier parisien de M. Vogelgesang avec l'architecte et académicien Aymeric Zublena, ce dernier a tenu à préciser la définition du Maître d'art, qu'il reconnaît largement comme un artiste : «On admire son savoir-faire mais on ne sait pas assez que l'artisan peut être aussi un créateur et qu'il est même quelquefois amené à interpréter la commande qu'on lui donne. Il y apporte autre chose qu'une simple reproduction. Ce n'est pas de la mécanique, il y a une dimension sensible... Ce n'est pas la reproduction au mm près d'un objet. Il y a la part humaine, la sensibilité de la main, et puis il y a la sensibilité de celui qui travaille la matière et qui fait qu'il crée.»

Ludwig Vogelgesang fonde son atelier avec Dominique Talbot en 1980. Il est amené à restaurer du mobilier Art déco très haut de gamme (plus de 400 œuvres de Jacques-Emile Ruhlmann !) pour des décorateurs de renom, des galeries, des musées et des collectionneurs initiés.(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires