Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Basile de Césarée et Grégoire de Nysse, deux frères hommes de science et philosophes

présentés par Bertrand Saint-Sernin, de l’Académie des sciences morales et politiques

Voici une chronique aussi passionnante qu’un cours d’amphi ! Dans la série "Grandes figures de la philosophie des sciences", le recteur Bertrand Saint-Sernin, de l’Académie des sciences morales et politiques, explique la réflexion et les interrogations de deux hommes de science et philosophes du IVe siècle ap.J.-C., que tous les grands penseurs du Moyen Âge ont cités ou commentés : Basile de Césarée (329 ?-379) et son frère Grégoire de Nysse (330-395 ?), issus d’une grande famille de médecins, qui se donnèrent pour but d’articuler la révélation chrétienne et la science de leur temps.


Bookmark and Share

Le texte ci-dessous, rédigé par Bertrand Saint-Sernin, reprend l'intégralité de ses propos que vous pouvez ainsi lire et écouter en même temps.

I. Révélation et science selon Basile de Césarée

Dans ses neuf Homélies sur l’Hexaéméron, Basile décrit les six « jours » de la création. Son livre, achevé, pense-t-on, en 370, fut traduit en latin par Eustathe à la fin du IVe siècle et saint Augustin utilisa cette traduction dans Genesin ad litteram vers 401. L’ouvrage, au cours du Moyen Âge, est cité par Isidore de Séville, Bède le Vénérable, Thomas d’Aquin, etc.

Observer la nature

Basile est un botaniste : son dessein est de relier l’enseignement des Écritures et la science, c’est-à-dire la médecine de Galien. Il raisonne ainsi : dans le livre de la Genèse, il est dit que Dieu a créé l’homme « à son image et à sa ressemblance. La parole créatrice « devint comme une loi de la nature, et demeura dans la terre pour lui donner, à l’avenir, le pouvoir d’engendrer et de fructifier ». » Il est donc légitime de penser que l’esprit humain peut pénétrer, au moins dans une certaine mesure, les phénomènes naturels. Ainsi, Basile sait que beaucoup de plantes terrestres sont hermaphrodites, qu’elles « ont à l’intérieur(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires