Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

La fin de la faim est-elle enfin en vue ?

La chronique économique de Philippe Jurgensen

La flambée des prix des matières premières alimentaires va aggraver la situation du milliard de personnes qui souffrent de la faim, soit un humain sur sept... Des solutions sont-elles envisageables ? L’économiste Philippe Jurgensen, fin connaisseur de la "carte de la faim" dans le monde, analysant les causes de cette terrible situation, expose ici des solutions qui pourraient permettre de gagner cette bataille. Il explique aussi les causes de l’envolée des prix des aliments de base, naturelles, conjoncturelles mais aussi dues à la spéculation... Il détaille enfin six pistes envisagées lors du dernier G20.


Bookmark and Share

Cette émission a été enregistrée début mars 2011.

Le journal anglais The Economist vient de publier un dossier bien documenté montrant que d’ici le milieu du siècle, tous les humains devraient être, pour la première fois, en mesure de manger à leur faim. La famine, ce fléau historique de l’humanité, serait ainsi en voie de disparition.
Dans le même temps, le dernier rapport de l’organisation internationale de l’agriculture et de l’alimentation, la FAO, montre que près d’un milliard d’humains souffrent, en plein XXIème siècle, de faim ou de malnutrition sévère; cette situation intolérable pourrait encore s’aggraver avec la récente poussée des prix des matières premières alimentaires.

Qui a raison ?


L’ampleur du drame actuel est indéniable. Avant même la nouvelle hausse des prix alimentaires, le monde comptait encore, en 2009, selon la FAO, 925 millions de personnes souffrant de faim chronique. Une situation « inadmissible », selon les termes de son directeur général Jacques Diouf ; pourtant, ce chiffre était – pour la première fois depuis quinze ans - en net recul par rapport à celui de l’année précédente, qui dépassait légèrement un milliard. Mais cette baisse a toute chance de n’être que temporaire, compte tenu des nouvelles catastrophes naturelles qui ont entraîné raréfaction des produits et nouvelles hausses de prix. De toute façon, si l’on s’écarte des fluctuations conjoncturelles pour regarder l’évolution sur longue période, il faut bien constater que le chiffre ne s’est jamais éloigné durablement d’un milliard, - soit un humain sur sept!

Où se situent ces affamés ? Dans les pays du Sud bien sûr, essentiellement en Asie du Sud (Inde, Pakistan, Bangladesh ) et en Afrique. En valeur absolue, l’Asie et le Pacifique sont les plus touchés, avec 578 millions de personnes souffrant de sous-nutrition ; mais on en compte 238 millions en Afrique subsaharienne, et c’est là que leur proportion est la plus élevée, atteignant 30% en moyenne. La proportion d’affamés dépasse la moitié des habitants dans une vingtaine de pays, surtout africains.

Les Cassandre ont(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires