Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Le musée de l’Assistance publique des hôpitaux de Paris en danger !

Avec Jean-François Moreau et Jacques Deschamps, membres de l’Association des amis du musée de l’Assistance publique

L’Assistance publique des hôpitaux de Paris, créée en 1849, possède un musée qui témoigne de son action auprès des personnes dans la misère, indigents, enfants abandonnés ou personnes malades sans ressources. Jean-François Moreau et Jacques Deschamps, de l’Association des amis du musée de l’assistance publique, reviennent sur les moments clés de l’évolution de cette institution : aujourd’hui, ses missions ont changé pour s’orienter exclusivement vers les soins, l’enseignement et la recherche, dans le cadre de la réforme de l’hôpital de 1958.


Bookmark and Share

L'histoire de l'Assistance publique débute en 1849. A cette époque,
L'AP succède au Conseil Général des Hospices Civils, créé en 1801 dans le cadre de la réorganisation des structures de soins et de charité.
L'Assistance publique est chargée de l'ensemble des problèmes liés à la pauvreté. En raison de l'étendue de la misère à Paris et de la diversité des formes qu'elle revêt alors, les missions de l'Assistance Publique concernent une part importante de la population : indigents, enfants abandonnés, vieillards, malades sans ressources.

On considère qu'il existe deux périodes de l'histoire de l'Assistance publique : 1849-1960 et 1960 jusqu’à nos jours.

1849-1960 : Des missions sanitaires et sociales

Pendant cette période, l’Assistance publique regroupe les aides apportées à plusieurs tranches de la population :
- Les bureaux de bienfaisance (appelés en 1953 bureau d'aide sociale) sont chargés de la distribution des secours à domicile. Destinés aux personnes âgées, infirmes, et aux familles nombreuses (1913).

- Les dispensaires, créés en 1895, proposent des services d'examen et de dépistage pour les indigents. Leur nombre diminue au cours du XXe siècle, au fur et à mesure que se développent les consultations hospitalières.



- La gestion du service des Enfants-assistés où dès la fin du XIXe siècle, l'Assistance publique crée pour l'instruction des pupilles, des centres d'apprentissage professionnel (horticulture, imprimerie et ébénisterie, agriculture, travaux ménagers).
Dans les années 1950, le Service des Enfants-assistés (devenu en 1943 le Service de l'Assistance à l'Enfance) met en place tout un programme axé autour de la réadaptation, avec des centres d'observation et de déconditionnement pour les enfants inadaptés ou des foyers de jeunes travailleurs.








- Les hospices pour les personnes âgées ont pour vocation d'accueillir tous ceux que la vieillesse et la maladie mettent hors d'état de subvenir à leurs besoins.

- L’hôpital jusqu’en 1941 est réservé aux malades dont les revenus ne dépassent pas un certain plafond de ressources.(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires