Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Émissions à découvrir !


Les Sentinelles de l’Océan le rendez-vous de Jacques Rougerie : combattre les pollutions en mer

avec l’océanographe architecte, membre de l’Académie des beaux-arts

Les Sentinelles de l’Océan , le rendez-vous régulier de Jacques Rougerie sur Canal Académie est consacré en mars 2011, aux pollutions qui souillent les mers, en surface comme en profondeur. Comment répondre à ces nuisances destructrices ? Quelle aide précieuse son vaisseau SeoOrbiter apportera dans cette lutte indispensable à une meilleure prise en main de notre destin commun ?


Bookmark and Share

Les eaux des littoraux, des estuaires, les eaux de surface à des miles des côtes, ou celles des profondeurs océaniques, charrient des agents polluants de toute nature. Plastiques, matériels de pêche abandonnés ou objets industriels, agents chimiques aux cocktails incertains, tous ont des répercussions biologiques sur l'ensemble du "vivant" : du micro-organisme au plus grand mammifère marin, par la chaîne alimentaire, humain compris. Ce triste constat est dénoncé depuis 50 ans. La pollution au mercure qui tua directement plus de 1500 Japonais dans la baie de Minamata en 1956 est-elle totalement tombée dans l'oubli ? L'histoire bien fournie de ces pollutions ne semble se diluer que dans nos mémoires. La diversité des polluants comme leur volume ne cessant de croître, la banalisation de leur présence, pourtant mortelle s'installe. Que savons-nous des conséquences de leurs répétitions dans le temps et de leur augmentation en volume? Rien, quelques photographies choc, quelques informations parcellaires, la voix à peine audible des laboratoires scientifiques.


Que dire depuis la pollution nucléaire issue de la centrale japonaise de Fukushima touchée par la vague géante du tsunami, engendrée par le tremblement de terre qui a frappé la côte nord-est du Japon, le 11 mars 2011 ? A l'heure de l'enregistrement de cet entretien radiophonique, dans la matinée du 11 mars, seule la catastrophe du séisme était prise en compte supposant des tsunamis possibles, ignorant l'ébranlement de certaines centrales nucléaires japonaises.


Confiant dans les capacités de l'homme à s'adapter à son milieu et à prendre en main son destin, l'architecte Jacques Rougerie, créateur de vaisseaux d'exploration maritime et d'aménagement du littoral apporte à cette émission son œil de marin et son avis d'architecte naval et d'océanographe.

L'architecte prend la mer dans toutes ses dimensions, de la fragilité de ses rives qui abritent les trois-quarts de l'humanité, jusque dans ses profondeurs abyssales ou ses masses d'eau isolées au milieu de tel ou tel océan. Partout, nous dit-il, la mer porte en ses eaux, des traces d'activité humaine : déchets et pollutions constituent un manteau nouveau non bio-dégradable.


Il nous parle de l'étonnante multiplication des sacs plastiques qu'il a vus récemment sous l'eau avec l'Aquaspace, ancré sur la côte vénézuelienne, son premier bateau construit pour voir sous l'eau et avec lequel il a traversé l'Atlantique. Des tortues meurent qui(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires