Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Raphaël Alibert, Garde des Sceaux dans le gouvernement Laval

La loi du 3 octobre 1940 et le statut des Juifs, par Jérôme Cotillon, invité de Christophe Dickès

Jérôme Cotillon présente le parcours politique de Raphaël Alibert dont le nom est associé à la Loi donnant un statut aux Juifs sous le premier gouvernement Laval. Pour son ouvrage consacré à la postérité du régime de Vichy, l’auteur, invité ici par Christophe Dickès, a reçu le Prix de l’Académie des Sciences morales et Politiques 2010.


Bookmark and Share

A la fin de l'année 2010, deux découvertes ont marqué la recherche historiographique. Le premier document est une protestation morale du Maréchal Pétain datée de 1938, condamnant "les persécutions religieuses ou racistes" (le mot anti-juives" est biffé) de l'Allemagne hitlérienne dans le contexte de la Nuit de Cristal. Le second document est le texte de loi portant sur le statut des Juifs, annoté de la main même du Maréchal. Ce dernier document a été l'objet de nombreux commentaires. Il a aussi permis de mieux connaître un personnage complètement oublié de l'histoire nationale, Raphaël Alibert.

Spécialiste du régime de Vichy, l'historien Jérôme Cotillon avait organisé en 2004 dans le cadre du Centre d'Histoire de Science Po, un colloque sur ce personnage qui fut Garde des Sceaux dans le premier gouvernement Laval. Sa biographie permet de mieux appréhender l'époque.

Cotillon évoque dans cette émission le parcours professionnel de Raphaël Alibert, ses options politiques et son véritable rôle au sein de ce gouvernement et dans l'élaboration de la loi donnant un statut aux Juifs: "La trajectoire personnelle et professionnelle du premier Garde des Sceaux de la Révolution nationale l'a conduit à serpenter du premier après-guerre au second avant-guerre entre des eaux républicaines dans lesquelles il sut trouver son compte, et celles, plus troubles, de la tentation autoritaire et corporatiste. Ce double prisme permet de mettre en relief toute la continuité et la diversité d'un homme mais aussi les raisons de ses choix aux heures critiques que la mémoire collective a principalement retenues de sa vie."

Les actes du colloque publiés chez Economica et à l'ICES, nous permettent de découvrir à la fois le juriste, le professeur de droit, l'engagement d'un maurrassien alors que paradoxalement "il n'y a aucune trace de la présence de Raphaël Alibert au sein d'organisations placées dans la dépendance directe de l'Action française"...

Cette émission permettra à l'auditeur non pas de relativiser les faits, mais bien d'apporter sur la période et sur une époque complexe un regard tout en nuance. Il est à ce titre intéressant de voir comment Alibert, tout en étant écarté du pouvoir assez tôt, sera au fond dépassé par la dérive d'un régime qu'il ne comprend(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires