Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Marianne Bastid-Bruguière : Retour sur la visite du président chinois en terre américaine

"Nouvelles de la Chine", le rendez-vous régulier de la sinologue, de l’Académie des sciences morales et politiques

Pour son premier rendez-vous régulier des "Nouvelles de la Chine" avec les auditeurs de Canal Académie, l’académicienne Marianne Bastid-Bruguière a choisi de revenir sur la visite du président chinois Hu Jintao aux Etats-Unis du 18 au 21 janvier 2011. Quelles sont les raisons de ce déplacement ? Décryptage de la diplomatie chinoise de ces dernières semaines.


Bookmark and Share

Cette émission a été enregistrée en février 2011. Le texte ci-dessous n'est qu'un résumé des propos explicatifs de notre invitée. Pour en savoir plus, il faut écouter la totalité de l'émission.

Les autorités chinoises ont entamé ces derniers mois, une série de voyages officiels auxquels les interlocuteurs européens et américains n’étaient pas très habitués. En trois mois, le président de la République populaire de Chine Hu Jintao, le premier ministre et l’un des principaux vices[remiers ministres, ont visité 8 pays de l’Union européenne, plus la Turquie, sans compter ce grand voyage officiel du 18 au 21 janvier aux Etats-Unis. Comment expliquer ce tour du monde officiel des plus hautes autorités chinoises ?

Marianne Bastid-Bruguière aborde donc les raisons du déplacement officiel du président Hu Jintao aux Etats-Unis en janvier 2011 à Washington où fut donné en son honneur un grand dîner officiel. Au cours de ce séjour, le président chinois s'est rendu à Chicago pour une journée. Il n'y était pas retourné depuis avril 2006. La rencontre de 2011 a pour objectif d'ouvrir une nouvelle ère de confiance dans les relations sino-américaines afin d'éviter un climat possible de "guerre froide" au regard de la tension croissante qui s'était dessinée dans les relations entre ces deux géants du monde depuis l'accession au pouvoir du Président Obama.

Les autorités chinoises ont-elles souhaité une rencontre à la hauteur de celle entre Deng Xiapoping et Jimmy Carter en 1979 à Washington ? A l'époque, l'annonce de l'interruption des relations diplomatiques entre les Etats-Unis et Taïwan et l'annulation du Traité défense commune signé entre les deux, avaient ouvert une nouvelle ère dans les relations sino-américains avec ouverture d'ambassades. Sans refaire l'historique de ces relations, la visite de Barack Obama en Chine en novembre 2009 n'a pas eu les effets escomptés des deux côtés. Il s'agissait cette fois de renouer un dialogue sur des bases nouvelles pour les deux parties. La détérioration de leur rapport s'explique, selon Marianne Bastid-Bruguière, côté chinois, par une attitude très intransigeante dans une série de litiges concernant les questions maritimes en mer de Chine du sud, de l’Est et en mer jaune.

« Cette attitude suggérait qu’elle pouvait changer des règles de pouvoir dans tout le pacifique occidental ; ce qui préoccupait les Etats-Unis, le Japon et les(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires