Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Janvier 2011, Sur le Pont des arts : prise de position et débats sur les arts

De l’Hôtel de la Marine à la définition de l’art, aujourd’hui

L’émission Sur le Pont des arts vous propose de mieux connaître la vie de l’Académie des beaux-arts et ses différentes activités. En ce mois de janvier, elle revient sur l’implication de l’Académie dans les débats en cours, à propos de l’art et de la défense du patrimoine et vous propose trois interviews : l’académicien François-Bernard Michel, le sculpteur Fabienne Teyssier-Monnot et l’écrivain Pascal Amel de la revue Art Absolument.


Bookmark and Share

Saviez-vous que l’Académie des beaux-arts prend position dans le débat d’idées, la distribution de prix n’étant pas sa seule mission ? La preuve :

Art et Patrimoine


Le destin de l’Hôtel de la Marine, ces derniers temps, a fait couler beaucoup d’encre et suscite l’intérêt des défenseurs du patrimoine et de l’histoire de France. L'Etat français a décidé, en novembre 2010, de vendre l’Hôtel de la Marine, classé monument historique, connu pour son péristyle et sa colonnade en façade. Le bâtiment construit sur ordre de Louis XV pour abriter le garde-meuble de la couronne, appartient à la catégorie incontestée, des Lieux de Mémoire.


Pillé en 1789, pendant la révolution française, la même année, le secrétariat d'État à la Marine s’y installa. La vente de cet emblématique quadrilatère, restauré en 2009 par l'État, bordant la Place de la Concorde, a provoqué un tollé général.

L'Etat a donc opté pour une location entre 60 et 80 ans qui n’a pas suffi à calmer la polémique. Faut-il à tout prix vendre des pièces maîtresses du patrimoine français pour alléger le budget de l'Etat ? Cette privation annoncée a révélé au grand public, le projet parmi d’autres, de l’entrepreneur Alexandre Allard, qui défend une vision commerciale du patrimoine contre l’idée « d’un patrimoine sous cloche ».
Depuis deux ans, il travaille en effet, à faire de ce lieu un rassemblement des différentes formes d’expressions des arts plastiques : expositions, événements marchands, galeries, fondation, pour imposer Paris comme un acteur incontournable du marché de l’art.
Pour cela, il a fait appel à deux ou trois personnes dont l’architecte Jean Nouvel pour créer à cette adresse prestigieuse, une vitrine de la production des métiers d’art. Pour l’heure, l’état-major de la Marine nationale y a ses quartiers jusqu’en 2014, année à partir de laquelle, il rejoindra un autre site dans le quinzième arrondissement.

Plusieurs appels pour la sauvegarde ce fleuron d’histoire nationale ont été lancés. Des historiens ont rappelé qu’y fut rédigé le décret de l’abolition de l’esclavage de 1848. Certains aimeraient y voir s’installer un musée. Le débat s’est ouvert également sur une occupation mixte possible(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires