Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Champs électromagnétiques : faut-il avoir peur des antennes relais et des appareils ménagers ?

Avec André Aurengo, membre de l’Académie nationale de médecine, et Martine Souques, présidente de la section Rayonnements non-ionisants de la SFRP

Antenne de téléphonie mobile, four à micro-ondes, radioréveil et LED... : le point commun de ces technologies est l’électromagnétisme dont le public suspecte la nocivité. Pour démêler le vrai du faux, Martine Souques et André Aurengo, deux médecins spécialisés sur ces questions, vous apportent des réponses, conclusions scientifiques à l’appui.


Bookmark and Share

Champs électromagnétiques, environnement et santé est la réédition d’un premier ouvrage publié en 2001. Martine Souques, présidente de la section Rayonnements non-ionisants de la SFRP [[Société Française de Radioprotectionp[- justifie cette publication revue et augmentée : « Avec les champs électromagnétiques décriés dans le cadre des antennes relais de téléphonie mobile, on a entendu beaucoup de contre-vérités. C’est un ouvrage collectif que j’ai dirigé avec Anne Perrin. Médecins et scientifiques spécialisés sur les rayonnements non-ionisants ont souhaité expliquer dans une langue accessible leurs recherches et les résultats de la recherche dans ce domaine ».


Premier constat : Tous les appareils ménagers (rasoir électrique, radioréveil, four micro-ondes, wifi…) et antennes relais de téléphonie mobile émettent des champs électromagnétiques non-ionisants.
André Aurengo, chef du service de médecine nucléaire à la Pitié-Salpêtrière précise tout de suite : « Les champs électromagnétiques qui transportent de l’énergie couvrent une gamme immense. Cela va des champs statiques aux champs ionisants que sont les rayons cosmiques. Ici, on s’intéresse à la partie non-ionisante qui est incapable d’arracher des électrons à la matière vivante, ce qui est en général la première étape de lésion de nos chromosomes. Dans le cadre des appareils ménagers et des antennes relais de téléphonie, on est à des niveaux d’énergie très bas ! »

Les explications d’André Aurengo et de Martine Souques sont en adéquation avec les conclusions de l’OMS, du Conseil scientifique de la commission européenne, de l’AFSSET [[Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travailp[- et des académies en France qui sont toutes unanimes sur la question : les antennes relais de téléphonie mobile ne présentent aucun danger.

Cependant, la cour d’appel de Versailles a ordonné en 2010 le démantèlement d'une antenne relais… Une décision qui a relancé la polémique et jeté le discrédit sur la totalité des études scientifiques qui démontraient l’inverse.
« Dans cette affaire, il existe trois composantes » explique Martine(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires