Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Marchés de dupes. Pourquoi la crise se prolonge

Selon Henri Bourguinat et Eric Briys, le monde de la finance n’a subi que de minimes adaptations...

Henri Bourguinat, et son co-auteur Eric Briys, dans Marchés de dupes. Pourquoi la crise se prolonge, soutiennent que le monde de la finance n’a subi que de mineures adaptations. Selon eux, les "bonnes vieilles mauvaises habitudes" sont de retour et les pires conséquences sont à prévoir : fragilisation des états, risques de déflation... Henri Bourguignat est l’invité de Jean-Louis Chambon.


Bookmark and Share

Déjà auteurs en 2009 du livre L’arrogance de la finance où ils nous mettaient en garde sur la responsabilité des marchés dans l’origine de la crise, Henri Bourguinat et Eric Briys récidivent avec Marchés de dupes. Pourquoi la crise se prolonge. Cette fois, ils ont décidé « le parler vrai » dont ils regrettent d’ailleurs l’absence dans le langage politique.

Les auteurs soulignent que la finance (et surtout les banques) n’ont au final subi que de mineures adaptations. Les "bonnes vieilles mauvaises habitudes" sont de retour : dérivés de crédits, titrisations, etc. Conclusion : le système financier repose sur un marché de dupes où « les financiers gagnent toujours au détriment de l'économie réelle » et, en passant, fragilise les États. Ces derniers, en effet, risquent de faire basculer les politiques économiques de la zone euro vers une rigueur extrême avec un risque de déflation à la Japonaise au lieu de stimuler une reprise encore atone.

Au-delà d’un constat sans concession, les auteurs s’attachent à proposer des voies de réaction : parler vrai (pour leur part ils ne s’en privent pas), démythifier la globalisation salvatrice, éviter que la banque de détail ne serve d’alibi aux débordements des banques de marchés, desserrer les taux des marchés en donnant du temps au temps pour retrouver les équilibres nécessaires, en se recentrant sur les territoires et enfin « en remettant à l’endroit la pyramide de l’intelligence. »

Au fond, tout commence par l’éducation, à tous les niveaux de la chaîne jusqu’à l’université « on en vient en France à passer plus de temps pour contrôler des connaissances que l’on acquiert dans des périodes de plus en plus courtes. » Pour éviter la « re-crise » les auteurs préconisent du bon sens et de la détermination car la prochaine réplique ne pardonnera pas.



En savoir plus :


- Henri Bourguinat est professeur émérite de l’Université de Bordeaux IV, récemment audité par la commission des finances de l’Assemblée Nationale.

- Eric Briys est co-fondateur de Cyberlibris.

-(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires