Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

René Chartier, l’éditeur injustement oublié d’Hippocrate et de Galien

par Jacques Jouanna, de l’Académie des inscriptions et belles-lettres

L’helléniste Jacques Jouanna rend hommage à René Chartier (1572-1654), éditeur injustement méconnu des œuvres d’Hippocrate et de Galien, lors d’un savant colloque organisé les 7 et 8 octobre 2010 à l’Académie des inscriptions et belles-lettres au cours duquel plusieurs spécialistes européens ont sinon réhabilité la mémoire de Chartier, du moins contribué à une meilleure connaissance d’une oeuvre immense et difficile.


Bookmark and Share

"S’il y a une édition qui fit grand bruit dans l’histoire des éditions médicales en France, c’est celle d’Emile Littré qui publia en janvier 1839 le premier tome de son « Hippocrate » qui lui valut d’entrer à l'Académie des inscriptions et belles-lettres, un mois plus tard le 22 février 1839. Il le reconnut lui-même.

Dans la fin de la monumentale introduction de sa grande entreprise, Littré consacre 15 pages à la présentation des éditions complètes d’Hippocrate qui l’ont précédé et 1 page aux grandes éditions du XVI ème siècle. La notice de l’édition du médecin parisien René Chartier qu’il date de 1679 se réduit à 6 lignes : « L’édition de Chartier est très incommode à cause du nombre des volumes et du mélange des livres d’Hippocrate avec celles de Galien, mais du reste elle m’a semblé mériter plus de faveurs qu’on ne lui en accorde ordinairement. Chartier a rapporté un grand nombre de variantes prises dans les manuscrits conservés à la bibliothèque royale de Paris. »

C’est la notice la plus brève que Littré ait rédigée pour l’entreprise qui fut pourtant la plus longue et la plus vaste réalisée par un de ses prédécesseurs : « L’ensemble des œuvres d’Hippocrate et de Galien en grec et en latin ». Réhabilitation ou éloge funèbre ? Chartier ne s’est jamais remis dans l’érudition hyppocratique. On a fait l’impasse sur une édition qui dormait dans les bibliothèques.Un peu plus présent, dans les éditions de Galien, Chartier a surtout acquis la réputation d’être un faussaire dans l’érudition allemande du XX è siècle.



Maintenant, le survol de ce vaste océan des œuvres d’Hippocrate et de Galien est possible sur le petit écran de notre ordinateur, grâce à la numérisation par la BIUM, Bibliothèque interuniversitaire de médecine, avec la collaboration du laboratoire de médecine grecque du CNRS, je pense que les études sur Chartier vont prendre un nouveau départ, c’est l’objet du présent colloque pour, sinon une réhabilitation de Chartier, du moins à une meilleure connaissance d’un homme et d’une œuvre dont le principal défaut a été d’être difficilement accessible.

Présentation de cette vaste édition, d’abord logiquement, pour remédier au laconisme de Littré, puis chronologiquement pour montrer, en accord avec d’autres intervenants de(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires