Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

L’origine des galaxies spirales

par François Hammer, de l’Observatoire de Paris, une conférence du Bureau des Longitudes

Les derniers résultats en provenance des grands télescopes révolutionnent nos connaissances sur la formation des grands disques des galaxies spirales. Il y a 6 milliards d’années, la plupart d’entre eux n’étaient pas encore formés et les galaxies avaient des morphologies et des dynamiques fort chaotiques. L’astronome François Hammer, dans cette conférence du Bureau des longitudes, compare notre galaxie à celle d’Andromède. Cette dernière a subi une fusion entre galaxies il y a quelque 6 milliards d’années.


Bookmark and Share

Toutes les galaxies ont un centre avec un bulbe, un disque géant et une rotation rapide sur elle-même. La cinématique des galaxies consiste à mesurer la vitesse de la rotation du système. Si les galaxies ne contenaient que gaz et étoiles, elles se disperseraient, elles ne formeraient pas de disque. « Il nous manque donc une masse » constate François Hammer.« On parle de halo massif qui explique la vitesse de rotation des galaxies ».
Et il poursuit : « La matière et la lumière sont affectées de la même manière par la gravitation. Dès 1985, on a observé des arcs lumineux. Il s’agissait de la déformation de la lumière par des amas de galaxie ». Quelles que soient les structures des galaxies, les chercheurs constatent qu'il y a 5 à 20 fois plus de matière noire que de matière visible. Pour les amas de galaxies, les proportions sont encore plus importantes, entre 100 et 300 fois plus de matière sombre que de matière visible.

L’univers est dominé par la matière sombre. Mais de quoi est-elle faite ?

Parmi les idées qui ont circulé, celle des WIMPs est très développée. Les WIMPs, dont leur existence n’est pas encore prouvée à ce jour, seraient de grosses molécules peu actives circulant tout autour de nous. « Il faudrait une énergie colossale pour mettre à jour les WIMPs. Pour vous donner une idée, même le LHC n’est pas assez puissant pour produire une telle énergie » nous explique-t-il.

Autre hypothèse : Et si la matière sombre n’existait tout simplement pas ? « Cela aurait le mérite de résoudre pas mal de questions, mais ça nécessiterait de reprendre à zéro la théorie de la relativité générale ! » s’amuse François Hammer



La formation des galaxies

Si les galaxies n’ont pas de gaz, elles forment un disque plat, elles sont ellipsoïdes.

En remontant de 4 à 7 milliards d’années on observe la formation de galaxies elliptiques (ou lenticulaire).(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires