Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Qu’est-ce que l’homme ? la réflexion croisée de Luc Ferry et Jean-Didier Vincent, de l’Académie des sciences (2/2)

Second volet de la chronique de Jean Roulet : la contribution de Jean-Didier Vincent (2/2)

Jean-Didier Vincent et Luc Ferry signent ensemble le livre Qu’est-ce que l’homme ?, un ouvrage "incontournable" selon Jean Roulet qui, après avoir traité de la contribution de Luc Ferry dans une première chronique, présente ici celle de Jean-Didier Vincent, de l’Académie des sciences. Après la réflexion du philosophe, voici celle de l’homme de science qui parle en homme... de l’art !


Bookmark and Share

Le philosophe Luc Ferry et le biologiste Jean-Didier Vincent répondent à cette question, « Qu’est-ce que l’homme ? » chacun selon l’éclairage de sa discipline et avec le souci de nous en exposer les données fondamentales. Après une émission consacrée à la lumineuse contribution de Luc Ferry (, tournons-nous maintenant vers celle de Jean-Didier Vincent, homme de science et de verbe, de passion et de provocation.

Jean-Didier Vincent cultive une prédilection pour l’affinité des contraires, leur caractère indissociable et leur façon de se constituer en alter ego : dieu et le diable, la vie et la mort, le plaisir et la souffrance, la prière et l’agnosticisme… Abandonnant ici les grandes marmites de cette soupe originelle où, selon lui, « le diable » nous aurait concocté la vie*, et à défaut d’en avoir percé les secrets, le biologiste choisit d’en symboliser le mystère dans l’enclos d’une chambre : celle de l’Annunciazone telle que l’a peinte Simone Martini.

Tout y est : La présence végétale du rameau que tient l’ange, la chair en formation dans le ventre de Marie, l’intimité qui fut nécessaire à la rencontre des composants vitaux lorsque la chimie a basculé dans une nouvelle dimension en fabriquant la première cellule. Jean-Didier Vincent récuse tout « préjugé religieux », toute « vision orthogénique » mais il sait, à l’occasion, témoigner d’un sens culturel du sacré.

Le constat humaniste

Jean-Didier Vincent énonce d’emblée son credo humaniste : si biologiquement l’homme est un animal et s’il descend du singe, il est ontologiquement unique et distinct. En matière d’homme, il n’est pas de place pour l’à peu près. L’homme descend du singe, des espèces intermédiaires ont pu exister mais elles ont disparu. Répondre à la question de l’homme, c’est d’abord s’interroger sur la vie et, nous dit le biologiste, « l’histoire de la vie qui nous aide à comprendre ce qu’est la vie. »


L’histoire de la vie

Imaginée contre la croyance à un dieu créateur l’hypothèse d’une génération spontanée a été réfutée par Pasteur. Il a montré que la vie ne pouvait surgir que de la(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires