Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Frédéric Vitoux, de l’Académie française, et la mémoire émotionnelle

L’académicien, rencontré au Festival de Fès, évoque le thème du souvenir

Frédéric Vitoux, de l’Académie française, était présent au Festival de Fès 2010 et intervenait lors des rencontres culturelles. Le thème qu’il avait choisi pour l’occasion : La mémoire émotionnelle. Propos et explications recueillis sur place par Emilie Joulia.


Bookmark and Share

Cette émission a été enregistrée en juin 2010 au Festival de Fès. Au micro de Canal Académie Frédéric Vitoux évoque le thème de la mémoire émotionnelle autour du voyage initiatique.

Les souvenirs de Frédéric Vitoux ne laissent pas indifférents. Les auditeurs qui écouteront cette émission se reconnaitront certainemen car, tous, nous retrouvons à travers nos émotions des souvenirs clés de nos vies. Des moments si particuliers qu'ils ont changé une partie de nous à un instant précis. Nous pouvons donc aussi parler de voyage intérieur. Telle est la raison du choix de ce thème par l'académicien qui revit avec nous son entrée à l'Académie, le souvenir de son grand[ère, évoque aussi la démarche de l'écrivain ou se remémore ses rencontres avec Claude Lévi-Strauss.

- «Le chemin mystérieux va vers l'intérieur. C'est en nous sinon nulle part qu'est l'éternité avec ses mondes, le passé et l'avenir.»

Cette citation du grand poète allemand Novalis fait écho à la pensée de Frédéric Vitoux. Comme il le dit lui-même : «Ce qui m'intéresse c'est ce travail, ce désir des écrivains de faire un pas de côté; de regarder derrière eux pour savoir d'où ils viennent.»

Un voyage affectif

Pour savoir ce qui se cache derrière nous, ne devons-nous pas faire appel aux sentiments ? Ecrire le présent, n'est-ce pas faire appel à la mélancolie ? «Je crois que l'écrivain regarde beaucoup derrière lui. C'est ce regard rétrospectif qui me touche. On peut être un grand écrivain d'avenir en étant un nostalgique inguérissable. J'ai d'ailleurs évoqué sur ce point plusieurs fois Céline sur Canal Académie, un des écrivains les plus novateurs dans la forme, dans le style, dans la puissance compassionnelle. En même temps c'était un homme qui n'était pas de l'avenir, totalement mélancolique, nostalgique. Le monde idéal avait juste précédé sa vie !»

Aussi Frédéric Vitoux n'hésite-t-il pas à noter que les plus grands romanciers (Balzac, Stendhal, Chateaubriand) ont tous été des mélancoliques inguérissables.




Le souvenir et les livres

Pour illustrer ses propos l'académicien prend pour exemple son livre(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires