Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Les deux A.D. : Alexandre Dumas et Alain Decaux !

L’historien, de l’Académie française, invité par Jacques Paugam, raconte sa passion pour l’auteur des Trois Mousquetaires

Laissez-vous séduire par ce conteur incomparable qu’est Alain Decaux, de l’Académie française, qui, comme toujours, nous enchante avec des anecdotes, sur sa découverte de l’auteur des Trois Mousquetaires, et sur la manière dont il a sauvé son château pour finalement faire reposer le grand Alexandre Dumas sous la coupole du Panthéon...


Bookmark and Share

Alain Decaux a découvert Alexandre Dumas lorsqu'il avait 11 ans.

A.D : J’entrais en 6ème, au lycée de Lille. Dans la cour de récréation, nous jouions aux gendarmes et aux voleurs, quand tout à coup j’ai ressenti un violent mal de ventre. Le médecin de famille a pensé à une appendicite qu'il fallait sur le champ opérer. Finalement c’était une péritonite, ce qui à l’époque, était très grave. Pendant plus d’un mois, j’ai été entre la vie et la mort. Mon grand[ère, instituteur à la retraite, m’apportait beaucoup de livres, et un jour, il est arrivé avec six volumes : « -Mais Bon Papa qu’est-ce que c’est cette histoire ? « - Le Comte de Monte-Cristo», «- et ce Dumas, qui c’est ? » Et mon grand[ère de répondre : « - Tu vas voir ! »
Chaque jour j’ai lu un volume. J’étais acquis, pour toute ma vie, à l’auteur qui s’appelait Alexandre Dumas !


Les deux A.D.

Jacques Paugam souligne alors une coïncidence heureuse : les initiales d'Alain Decaux sont les mêmes que celles d'Alexandre Dumas... ce qui fournit à notre invité l'occasion de relater une autre anecdote amusante, alors qu'il avait 16 ans :

A.D : La guerre nous avait chassés du Nord, nous n’avions pas le droit d’y retourner, cette zone était interdite. Nous sommes devenus parisiens. J’ai d’ailleurs terminé mes études à Janson de Sailly. Mon père, bon marcheur, m’a emmené en ballade dans tous les environs de Paris. Nous sommes allés un jour à St Germain-en-Laye puis dans la campagne. Là, on a trouvé une petite route à droite que nous avons empruntée, puis sur la gauche nous avons aperçu un château de type Renaissance, et à droite un autre bâtiment qui était médiéval mais datant du XIXe siècle. Sur la grille nous lisons les initiales A.D. Mon père s’arrête, éclate de rire et me dit « Mais Alain ce sont tes initiales ! ». En rentrant chez moi j’ai vérifié dans un petit dictionnaire et découvert qu’il s’agissait du château d’Alexandre Dumas, le château de Monte-Cristo...

L'Académie et le Panthéon

Si Alain Decaux est membre de l'Académie française depuis 1979,(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires