Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Hartung et Kooning : l’œuvre ultime en peinture contemporaine

Par Odile Burluraux, Joël Ankri et Pierre Wat

Classique ou contemporaine, l’œuvre ultime dans l’art est imprégnée des derniers instants de l’artiste. Odile Burluraux présente les dernières toiles de Hans Hartung (1904-1989) de l’Académie des beaux-arts. Pierre Wat et Joël Ankri nous donnent à comprendre les difficultés grandissantes du peintre Wilem de Kooning jusqu’à sa dernière toile. La "dernière œuvre" était l’objet de la journée du livre de l’Académie nationale de médecine 2010, dont Canal Académie retransmet les meilleurs moments.


Bookmark and Share

Depuis quelques années, « L'œuvre ultime » inspire les commissaires d'exposition. C'est le cas notamment d'Odile Burluraux qui a mené à bien l'exposition Deadline et qui s'est intéressée à cette occasion aux dernières peintures de l'académicien Hans Hartung.

Né à Leipzig en 1904, Hans Hartung arrive en France dès 1935 fuyant la montée du nazisme. Après la guerre à Paris, il est considéré comme l’un des pionniers de la peinture gestuelle et une figure majeure de l’Abstraction lyrique.
Au cours des trois dernières années de sa vie et malgré une santé déficiente, Hans Hartung produit dans l’atelier d’Antibes quelques 650 toiles, aux grands formats, aux couleurs vives, d’une grande liberté. En 1977, Hans Hartung entre à l'Académie des beaux-arts.
En décembre 1986, Hartung est victime d’un accident cardiovasculaire. Il en réchappe mais sa mobilité est encore réduite. Il se déplace désormais en fauteuil roulant. Grâce à ses assistants, il met au point une technique de projection de la peinture à partir d’une sulfateuse à vigne qui lui permet de peindre sur des formats toujours importants. En 1989, année de sa mort, la phase de liberté et d’audace exceptionnelle dans laquelle cet octogénaire est entré peut se mesurer au regard de la production de la journée du 4 juin, énergie encore présente dans sa toute dernière œuvre peinte le 16 novembre. Elle aussi plus petite que les autres et plus sombre.



Ecoutez la communication d’Odile Burluraux, historienne de l’art, commissaire de l’exposition Deadline qui s’est déroulée au Musée d’art moderne de la ville de Paris d’octobre 2009 à janvier 2010.


Fondation Hartung Bergman(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires