Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Nouvelles questions sur la mort aujourd’hui : Ethique et Médecine (1/2)

Entretien avec le Dr Regis Aubry, président de l’observatoire de fin de vie, avec Damien Le Guay

Regis Aubry, président de l’observatoire de fin de vie, le sait mieux que quiconque : les regards et les comportements à l’égard de la mort sont toujours révélateurs d’une société. Mais les évolutions technologiques prodigieuses de ces dernières années dépassent souvent le cadre juridique et moral traditionnel, ce qui pousse l’homme moderne face à de nouvelles et intenses questions éthiques. Le docteur Aubry est ici l’invité du philosophe Damien Le Guay.


Bookmark and Share

En quelques décennies, les conditions de la mort ont diamétralement changé.
1/ Autrefois l'on mourait à la maison, assisté par sa famille et le cercle étroit des proches. Désormais nous mourons à l’hôpital.

2/ La question de la mort était avant tout spirituelle et religieuse avant de devenir surtout une question médicale. Les médecins sont désormais en première ligne. Ils veillent aux derniers instants et sont de plus en plus souvent jugés « responsables » de la mort d’un malade. La mort ne semble plus « naturelle ».

3/ Les progrès de la science repoussent les limites de la vie. La vie se prolonge au-delà des limites traditionnelles. Bien des sujets qui autrefois n’existaient pas sont apparus. Jusqu’où prolonger la vie ? Comment la prolonger ? La sur-vie est-elle une nouvelle phase de la vie ou une vie dégradée ? Ces questions nouvelles sont autant médicales qu’éthiques.

Confrontés à ces sujets nouveaux, il est nécessaire de mesurer ces nouveaux champs éthiques et de limiter les situations incertaines.

C’est la raison pour laquelle nous avons demandé à Regis Aubry de bien vouloir explorer avec nous ce nouveau continent éthique qui se découvre avec les avancées du progrès médical.

Regis Aubry, 51 ans, est docteur en médecine, chef du département "douleur soins palliatifs" du CHU de Besançon, coordinateur du Programme national de développement des soins palliatifs et depuis avril 2010, il préside l'Observatoire national de la fin de vie destiné à évaluer les pratiques médicales, et à veiller à une meilleure application de la loi du 22 avril 2005 sur les soins palliatifs, dite loi Leonetti.

Souvent entendu, l'avis de Régis Aubry compte. Il se bat depuis des années pour redonner le plus d’humanité possible aux derniers instants. Il sait que l’absence de réflexion est la pire de toutes les solutions. Il a été auditionné par les deux commissions Leonetti et entendu par les auditeurs de l’IGAS qui, en novembre 2009, ont rendu un rapport particulièrement juste sur les conditions sévères de mort à l’hôpital. (IGAS, La Mort à l’Hôpital)

Ce premier volet de notre émission sera suivi d’un second sur « la mort à l’hôpital ».

En savoir plus :

Notre émission sur l'Observatoire national de la fin de vie avec le professeur André Vacheron :(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires