Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

La mort de Molière, à la quatrième représentation du Malade imaginaire

Avec Patrick Dandrey, professeur à l’Université Paris - Sorbonne

Auteur, acteur, metteur en scène et directeur de troupe, Molière a usé de tous ces masques pour faire jaillir ce talent qui lui est propre : châtier les mœurs par le rire, une maxime valable jusqu’au dernier jour de sa vie. Sur ces derniers moments, Patrick Dandrey, évoque le miroir entre le comédien et son dernier rôle, celui d’Argan dans Le malade imaginaire.


Bookmark and Share

C'est lorsqu'il monta sur la scène du Palais-Royal au soir du 17 février 1673 pour la quatrième représentation du Malade imaginaire que Molière sera pris d'un malaise. Il mourut à l’âge de 51 ans chez lui dans la soirée. Étrange résonance de mourir en ayant pour dernier rôle celui d'un hypocondriaque...
« On meurt de médecine, et non de maladie » disait en substance l'auteur, toujours critique envers les médecins de son temps.



Voici ce qu'en dit Patrick Dandrey dans cette interview :« Lors de cette dernière représentation, on imagine quel métier il fallut au vrai malade qui incarnait le faux pour masquer en un « ris forcé » une convulsion et un crachement de sang. Cet accident fatal, mais qui ne fut peut-être pas le premier, constitue plus qu'un exemple : l'emblème en quelque sorte du détournement opéré par l'acteur comique sur les contingences d'une maladie qui, au lieu de le priver de ses moyens, le contraint d'imaginer un jeu de scène supplémentaire.
La maladie fictive d'Argan lui offrait la possibilité d'assumer son mal véritable, mais de l'assumer sans s'y résigner, sans en être accablé, puisque dans la pièce Argan n'est pas malade »


Écoutez les explications détaillées de Patrick Dandrey sur l'œuvre ultime de Molière.

Patrick Dandrey est professeur à l’Université Paris-Sorbonne spécialiste de la littérature du XVIIe siècle français et de l’histoire de la mélancolie ancienne. Il a publié Le cas « Argan », Molière et la maladie imaginaire, éditions Klincksieck ouvrage réédité et augmenté en 2006.
Outre ce livre, il a publié une quinzaine d’essais, autant de travaux éditoriaux, et une centaine d’articles, qui portent notamment sur l’œuvre de Molière et ses rapports avec la pensée médicale de son temps.
Patrick Dandrey est membre de la société royale du Canada

En savoir plus

Site personnel de Patrick Dandrey

La journée du livre médical 2010 avait lieu le 17 septembre à l’Académie nationale de médecine.
Écoutez la retransmission de l'intervention complète de Patrick Dandrey :(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires