Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Poussin, Chardin, Le Titien, Buffet : leurs œuvres ultimes avant la mort

Thème de la Journée du livre médical de l’Académie de médecine, 17 septembre 2010. Moments clés avec Jacques-Louis Binet

L’œuvre ultime. La dernière peinture, la dernière pièce de théâtre ou encore la dernière composition musicale, il semble que chaque fois, la souffrance des artistes à l’aube de la mort transparaisse dans leurs créations. Jacques-Louis Binet nous présente la journée du livre médical 2010 consacrée à ce thème. Il évoque dans cette émission les souffrances de Poussin, Chardin, Matisse ou encore Bernard Buffet.


Bookmark and Share

Le terme « œuvre ultime » nous vient de Gaétan Picon, qui lui-même partit d’un mot de Chateaubriand qualifiant les dernières œuvres de Nicolas Poussin d’« admirable tremblement du temps ».
Dans l’un de ses livres, le grand critique d’art Gaétan Picon démontre que le temps joue un grand rôle dans la peinture parce que le peintre même change. Il en est de même pour les écrivains, les musiciens…

Cette journée du livre médical de l’Académie de médecine fait intervenir de nombreux conférenciers autour de l’œuvre ultime et la médecine.

Parmi les conférences, celle consacrée aux derniers moments de Poussin est présentée par Jacques-Louis Binet.
C’est le tremblement qui transparaît dans les dernières œuvres de Poussin. « Il tremble depuis quatre ou cinq ans. Il masque son mal comme il peut. On le remarque dans les derniers tableaux, comme dans Les saisons et notamment L’hiver : on peut observer des hésitations notamment dans le traitement de la couleur, les traits ne sont plus droits, les têtes et les mains des personnages sont moins nets ».


Synonyme de l’œuvre ultime, « le chant du cygne » est l’expression utilisée par Philippe Beaussant de l’Académie française pour évoquer les dernières œuvres du Titien.
C’est l’académicien qui dépeindra au cours de cette journée La Pieta de Venise, dernière peinture de l'Italien.
« Le Titien, peintre de la sensualité, de la femme, des corps langoureux, représente dans La Pieta de Venise un paysage de pierre, des personnages effondrés, le Christ avec un visage de tristesse. En bas à gauche du tableau, on pourrait penser qu’il y a une tache. Mais ce n’est pas du tout le cas ! À la fin de sa vie, très malade, le Titien ne peignait plus avec ses pinceaux, mais avec ses mains ; une chose inimaginable à l’époque. Cette forme sur ce tableau, ce n’est autre que lui-même en prière » nous explique(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires