Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Rémunération des médecins et accès aux soins : faut-il repenser la médecine en France ?

Avec Guy Vallancien, correspondant de l’Académie nationale de médecine

Plus de la moité des étudiants en médecine et 60% des jeunes médecins ne veulent pas s’installer en zone rurale. Alors que faire dans une société qui aura de plus en plus besoin de soins à domicile ? Faut-il contraindre les jeunes médecins à exercer à la campagne pendant leurs 5 premières années ? Faut-il rétribuer davantage les médecins installés à la campagne ? Ou la solution est-elle dans un maillage géographique des maisons de santé ? Le praticien Guy Vallancien nous présente ses solutions et n’hésite pas à se positionner à contre-courant de ses confrères.


Bookmark and Share

Pour Guy Vallancien, nous ne sommes pas en déficit de médecins, mais en déficit de professions intermédiaires : « Je constate qu’entre l’infirmière bac +3 et le médecin bac +12, nous n’avons pas d’intermédiaire : ce serait essentiel d’avoir des niveaux master. Dans un cas sur deux, les infirmières libérales assurent des toilettes, ce qui est le rôle des aides soignantes, le médecin généraliste prend la tension, ce qui est le rôle de l’infirmière et le spécialiste fait le diagnostic du médecin généraliste : la chaîne de soin s’est dégradée il faut totalement la remonter ».

Accéder aux soins à la campagne

Est-il plus difficile d’accéder à des soins de qualité à la campagne ?
« Quand on compare la région PACA à la Picardie on peut se poser la question de savoir qui a raison : la région qui est en surpopulation médicale ou là celle qui est en sous population. C’est plus complexe qu’on ne le croit. Les Français ont été habitués, de par le remboursement de la sécurité sociale, à aller chez le médecin pour un oui ou pour un non. Je dis qu’il y a une éducation à faire. »
Guy Vallancien poursuit par des propos corsés : « Si les gens sont prêts à faire 30km pour aller dans les centres commerciaux le week-end alors ils peuvent faire 30km pour aller consulter à l’hôpital ». L’ère du médecin isolé dans son village semble révolue.

Pour notre invité, la télémédecine encore balbutiante en France, mais effective en Ontario au Canada, pourrait être une solution. « La télémédecine nous permettrait deux ou trois jours par semaine de nous déplacer en bus médical avec tous les outils nécessaires, pour rencontrer les patients dans les zones les plus isolées ».
Deuxième espoir : les maisons et centres de santé qui poursuivent leur maillage géographique sur toute la France.

Les maisons de santé : la solution à la désertification d'espaces par les médecins ?

Depuis 2005 les maisons et les centres ont vu le jour un peu partout en France. Il s’agit d"une réunion de personnel médicaux et para-médicaux pour exercer ensemble en complémentarité. Ces maisons sont créées par(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires