Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Les mots des religions : "Mission" 2/2

Avec Jean-Arnold de Clermont, président du DEFAP, service protestant de mission

Jean-Arnold de Clermont, ancien Président de la Fédération protestante de France et actuel Président du service protestant de mission, le DEFAP, rappelle que 2010 est l’année du centenaire d’une conférence internationale qui a réuni à Édimbourg les grands organismes missionnaires de la planète, souhaitant l’engagement des Églises vers plus d’autonomie et celui des communautés vers la mission.


Bookmark and Share




Du 14 au 23 juin 1910 se tenait à Édimbourg une Conférence internationale réunissant 1200 représentants des principaux organismes missionnaires d’Amérique du nord et d’Europe ; tous protestants ! Ni catholiques ni orthodoxes. Pourtant cette conférence est considérée comme le point de départ du mouvement œcuménique, dans la mesure où l’objet en était la « coopération dans la mission » avec ce mot d’ordre ambitieux : « l’évangélisation du monde durant cette génération ! » Le 21 juin eut lieu une communication sur le thème de la coopération et de la promotion de l’unité qui eut un écho remarquable et conduisit la conférence à donner naissance à un comité de continuation qui, après la première guerre mondiale, initia le Conseil international des missions en 1921, qui lui-même donna naissance au Conseil œcuménique des Églises.





"Si pour parler des missions, précise Jean-Arnold de Clermont, j’évoque cette Conférence internationale d’Édimbourg, c’est parce qu’elle figure, à mes yeux de protestant, comme un tournant après quasiment un siècle de mission en Afrique. Il y a un « avant » Édimbourg, comme il y aura un « après » Édimbourg. Pour nous, protestants de France, tout a commencé en 1822 en relation avec la Mission de Londres (London Missionnary Society) qui suscite en France dans les milieux piétistes des cercles de prière pour soutenir l’œuvre missionnaire. De la prière on passe à l’action. Des pasteurs, enseignants et artisans protestants français vont bientôt partir pour l’Afrique…

Au milieu du XIXe siècle ce sont des dizaines d’entre eux qui partent avec la conviction qu’il est possible de donner naissance à une société où l’Évangile règnera. Ils partent, mais peu reviennent, notamment de l’Afrique de l’ouest. Ils sont terrassés par les maladies tropicales. Mais portés par le sens de l’urgence d’établir ces sociétés chrétiennes nouvelles, ils vont former des collaborateurs africains.



Le plus bel exemple, bien que n’étant pas issu de la Mission de Paris, est sans doute celui de Samuel Adjaï Crowther, enfant d’esclave, devenu évêque anglican du Niger dans les années 1880. Il est le modèle d’une(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires