Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Simone Veil : ses prédécesseurs sur le 13 ème fauteuil de l’Académie française

avec Mireille Pastoureau, directeur, conservateur de la Bibliothèque de l’Institut

Simone Veil est le vingt-et-unième titulaire du treizième fauteuil de l’Académie française. Reçue sous la Coupole, le 18 mars 2010, elle succède à Pierre MESSMER mais quelles furent les autres personnalités qui la précédèrent ? Découvrez-les grâce à Mireille Pastoureau, directeur de la Bibliothèque de l’Institut, qui réunit les bibliothèques des cinq Académies composant l’Institut de France.


Bookmark and Share

Cette émission s'inscrit dans la série préparée par Mireille Pastoureau. Le texte ici présenté est un résumé du document qu'elle a établi et qui peut être lu en intégralité, avec les références des ouvrages cités, dans le document joint ci-dessous ou consulté sur le site de la bibliothèque www.bibliotheque-institut-de-france.fr

1. Claude-Gaspar BACHET de MÉZIRIAC. 1581-1638. Entré à l'Académie dès 1634. Poète, grammairien et mathématicien.Né à Bourg-en-Bresse, enfant précoce et orphelin à l’âge de six ans, il fut initié aux lettres et aux auteurs anciens par son frère aîné ; il composa des chansons et des poésies dès l’âge de dix ans. Eduqué chez les Jésuites de Turin, où il apprit le grec, l’hébreu, le latin et l’italien, il devint professeur de rhétorique dans leur collège de Milan et fit un an de noviciat, avant de renoncer à prononcer ses voeux et de se consacrer à la traduction de poètes latins et de mathématiciens grecs. Lors d’un long séjour à Rome, il rencontra Vaugelas, natif de Bresse comme lui et futur membre de l’Académie française. On le retrouve ensuite à la cour de France et à l’hôtel de Rambouillet, où il fréquenta des hommes de lettres et des érudits, qu’il stupéfia par sa facilité à résoudre les problèmes mathématiques les plus complexes. Atteint de rhumatismes articulaires, il se fixa définitivement dans sa ville natale où, grâce à la fortune familiale, il put se consacrer à sa passion, la recherche de nouvelles solutions mathématiques. Admis à l’Académie parmi les premiers membres, il fut dispensé de résidence en raison de sa maladie. Il était absent lors de sa réception et c'est Vaugelas qui lut le discours de remerciements qu'il avait envoyé. Il fréquenta peu l’Académie où il prononça pourtant le dix-septième discours : De la traduction. Il faisait aussi partie de l’Académie de Bourg.
Bachet est très apprécié aujourd’hui par les historiens des mathématiques qui soulignent qu’il fut le premier auteur européen à discuter de la résolution des équations indéterminées par les fractions continues. Il travailla aussi(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires