Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Jean-William Pape : précurseur de la lutte contre le SIDA en Haïti

Grand Prix Christophe et Rodolphe Mérieux 2010 décerné par l’Institut de France

Jean-William Pape a reçu le Grand Prix Rodolphe et Christophe Mérieux 2010 pour ses travaux et ses soins précurseurs apportés aux malades du sida à Haïti. Le professeur de médecine revient dans cet entretien sur la mise sur pied du GHESKIO en 1982, Groupe Haïtien pour l’étude du sarcome de Kaposi et des infections opportunistes.
Il aborde aussi la question de la reconstruction du pays après le séisme du 12 janvier 2010.


Bookmark and Share

C'est en 1980 que Jean-William Pape retourne en Haïti pour soigner les enfants touchés par la diarrhée, première cause de mortalité dans les pays en développement. « J’avais introduit à l’époque un sérum oral composé moi-même. On a pu réduire le taux de mortalité de 40% à 1% chez les enfants admis pour diarrhées ».

A cette même époque, des confrères de l’hôpital de l’université de l'Etat d’Haïti l'appellent pour lui demander son aide : des adultes semblent avoir contracté une forme de diarrhée résistante à toute intervention. Jean-William Pape se retrouve face aux premiers cas de sida.
Mais comme le fait remarquer le lauréat du Grand Prix Mérieux 2010, « le terme « sida » n’existe pas à l’époque. En 1982, nous constituons le GHESKIO, Groupe Haïtien pour l’étude du Sarcome de Kaposi et des infections opportunistes. Nous sommes alors l'un des premiers groupes à lutter contre le sida et ses maladies opportunistes. Nous publions en 1983 les premiers travaux sur le sida, premiers travaux dans les pays en voie de développement présentant les premiers cas cliniques de sida tropical ».


Très vite, le GHESKIO cherche des moyens de traiter les maladies opportunistes dont la tuberculose et la diarrhée, avant l’introduction de la trithérapie en Haïti. « Grâce à la trithérapie, 75% des Haïtiens sont aujourd’hui en vie et évoluent normalement. Le sida est presque devenu une maladie chronique. Nous travaillé parallèlement beaucoup sur la prévention car nous avons réussi à diminuer de deux tiers le taux de prévalence du VIH et de la syphilis dans notre pays »


Aujourd'hui, grâce à la fondation Mérieux, abritée à l'Institut de France, et à l’université Cornell, le GHESKIO est devenu bien plus qu'un centre de santé. Le GHESKIO propose également du micro-crédit. « Avec le micro crédit, nous comptons développer une aide à la « santé globale » ; un nouveau concept qui implique des soins traditionnels de santé mais aussi tout ce qui contribue au bonheur de l’homme : une maison décente, de l’eau potable, garantir un plat chaud par jour, un travail et l’école pour tous ».


Mais le 12 janvier 2010, le séisme en Haïti a bouleversé cette organisation. Haïti(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires