Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Les satellites de glace des planètes géantes

Par Christophe Sotin, chercheur au Jet Propulsion Laboratory

Callisto, Ganymède, Europe, Encelade ou encore Titan, Christophe Sotin nous aide percer certains mystères de ces satellites de planètes géantes, avec en premier lieu, la question de l’eau à l’état liquide sur ces planètes. Canal Académie vous propose d’écouter la retransmission de cette conférence du Bureau des longitudes.


Bookmark and Share

Rappelons que les quatre planètes géantes du système solaire que sont Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune sont accompagnées de nombreux satellites.
Les satellites de ces quatre planètes sont composés pour la plupart de glace (eau principalement, mais aussi ammoniac et méthane) et de roche (silicates).

L'intérêt s'est porté plus particulièrement sur les satellites de glace avec la forte présomption de présence d’eau sous leur croûte glacée. Car « est-il si fou d’imaginer que la vie se soit développée dans ces réservoirs liquides ? »
Tel n’est pas l’avis des agences spatiales, qui viennent de prolonger la mission Cassini pour sept années supplémentaires de découverte du système solaire, et de se lancer dans le développement de la mission EJSM (Europea and Jupiter System Mission), mais au-delà de leur intérêt exobiologique, ces corps glacés surprennent par leurs caractéristiques, parmi lesquelles on peut citer le champ magnétique propre de Ganymède, le cycle du méthane sur Titan, la géologie d’Europe, les geysers d’Encelade, ou la montagne équatoriale de Japet.


Au cours de cette conférence Christophe Sotin décrit tout d’abord les données qui suggèrent la présence d’eau dans les satellites Callisto, Ganymède, Europe, Titan, et Encelade. La géologie de Titan est ensuite décrite, ainsi que les modèles d’évolution qui permettent d’expliquer son atmosphère riche en méthane. La comparaison avec Ganymède et Callisto montre la diversité géologique d’objets de masse et de rayon équivalents. Le rôle de l’énergie libérée par les forces de marée est souligné avec les exemples de Io, Europe et Encelade.

Dans la dernière partie de son exposé, Christophe Sotin présente les objectifs scientifiques de la mission étendue Cassini (Cassini Solstice Mission) et d’EJSM, Europa Jupiter System Mission.

Cette conférence était organisée par le Bureau des longitudes le 5 mai 2010.


Christophe Sotin est professeur à l'Université de Nantes et dirige le Laboratoire de Planétologie et Géodynamique

En savoir plus :

Les conférences du Bureau des longitudes sont ouvertes au public. Consultez(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires