Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Marc Fumaroli : ma conférence à Shanghai Patrimoine et identité nationale

Ce que l’académicien, de l’Académie française, souhaite dire aux Chinois... et à nous aussi !

Découvrez avec Marc Fumaroli de l’Académie française et de l’Académie des inscriptions et belles-lettres, le thème de la conférence qu’il a présentée au Pavillon de France au sein de l’Exposition Universelle de Shanghai. Il l’a intitulée « Patrimoine et identité nationale ».


Bookmark and Share

L'Institut de France est présent, en effet, à l'Exposition Universelle de Shanghai 2010 et ceci de deux manières : d'une part, la projection d'un court-métrage et d'autre part plusieurs rendez-vous de qualité avec quelques-uns de ses illustres membres. Six académiciens prononceront différentes conférences sur place entre mai et octobre 2010.

Chacun sait que les concepts qui définissent l'identité nationale changent selon les époques. Parmi ces variantes, toutefois, il en est une qui dépasse les contextes sociaux et historiques du moment : la fidélité à soi-même.
Le patrimoine est alors une des principales racines de l'identité nationale ; la connaissance de ce patrimoine, en effet, assurant « la fidélité à soi-même dans la modernité ».

Marc Fumaroli a souhaité évoquer ce thème à Shanghai pour essayer d'apporter au public chinois une piste lui permettant de résoudre un problème qui le concerne particulièrement à l'orée du XXIe siècle : « Comment s'aventurer vers l'avenir en renouant avec un passé plus ou moins lointain englouti par des événements historiques récents ? »
Au XXe siècle la Chine connut une véritable abrasion de la mémoire philosophique et - dans une certaine mesure - religieuse de sa période classique. Les professeurs, les héritiers des grandes traditions, les collectionneurs de l'art classique ont été brutalisés et même assassinés par les Gardes Rouges de Mao. Les trésors légués par les siècles passés furent arasés par une idéologie qui actuellement essaie de se racheter en s'adjoignant une dose capiteuse de capitalisme. Ce traumatisme est un des éléments secrets de la Chine actuelle.

En France nous disposons d'un instrument de travail pour éviter, autant que possible, ces traumatismes bien connus de toutes les nations quand elles accèdent à la modernité : ce sont nos institutions patrimoniales - institutions de mémoire et de conservation - liées à l'État et apparues au cours du XVIIe siècle et au début du XVIIIe. Ces organes patrimoniaux sont des Académies ou cercles de savants et d'artistes. Il s'agit pour les siècles évoqués de l'Académie française et des académies de Peinture et Sculpture, d'Architecture, des Sciences et des Inscriptions et Belles-Lettres.

En 1635 le cardinal de Richelieu eut l'idée de créer l'Académie Française ; il donna(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires