Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Le trophée du capital humain 2010

présenté par Fabrice Lacombe, président de Michael Page, et Charles Pépin, philosophe

Le trophée du capital humain, créé en 2009 par Michael Page et Le Monde est décerné le 8 juin 2010. Fabrice Lacombe et Charles Pépin, ici reçus par Jean-Louis Chambon, nous éclairent sur les thématiques de ce trophée dont les réflexions portent sur les difficultés du bien-être en entreprise, la notion de capital humain, la croissance, l’innovation, la juste rétribution, la formation, etc.


Bookmark and Share

Placé sous le parrainage de Christine Lagarde, ministre de l’économie, de l’industrie et de l’emploi, le trophée du capital humain, créé en 2009 par Michael Page et Le Monde avec des partenaires de premier plan (HEC, MISCEO, ANDRH, Deloitte, Le Point, Monster, Taléo) est décerné le 8 juin 2010 lors d'une cérémonie prestigieuse présidée par Yves-Thibault de Silguy, président du Conseil d'administration de Vinci et lauréat de la précédente édition.

Six thématiques sont associées au trophée du capital humain :

- la gestion de l’emploi,
- le dialogue social,
- les politiques de rétribution,
- le bien-être au travail,
- la responsabilité sociétale,
- l’engagement du personnel.

Ce sont ces six thèmes qui ont permis de distinguer six nominés, dont un est proclamé lauréat ce 8 juin après une phase de constitution de dossier et d’examen de chaque dossier des nominés.

Jean-Louis Chambon reçoit le Président de Michael Page, Fabrice Lacombe, pour présenter les objectifs de ce prix original ainsi que le philosophe Charles Pépin, auteur et romancier, dont les travaux ont notamment porté sur les politiques de rétribution.

Les politiques de rétribution suscitent en effet la réflexion des entreprises et l’attention des salariés, voire de la société toute entière. Ce débat, désormais engagé sur la place publique, pose toutes les questions dont notre société est porteuse :

- Qu’est-ce que la performance ?
- Quel équilibre trouver entre la rétribution de la personne et celle de l’équipe ?
- Quels critères prendre en compte ?





Prenant en exemple Platon et Aristote, Charles Pépin apporte son éclairage à ce débat et livre l’essentiel de sa pensée autour de la question : que rétribue-t-on au juste ?

« Impossible d’une part de penser ne rétribuer que le temps, le labeur ou l’effort : ce serait rétribuer le travail en fonction de ce qu’il coûte, non de ce qu’il rapporte. Impossible tout autant de rétribuer le génie, le talent, l’inventivité : ce serait tenter de quantifier l’inquantifiable. Il faudrait alors viser entre ces deux impossibles, chercher à se situer à égale distance de ces deux excès. Un juste milieu entre deux excès, définition aristotélicienne de la vertu… ».

Charles Pépin rappelle d’autre part que c’est Platon qui le premier a évoqué(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires