Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Henri IV : « Le Roi bâtisseur qui aimait trop les bâtiments et les riches ouvrages »

Jean-Pierre Babelon, de l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres, évoque cet aspect méconnu du bon Roi Henri

C’est au goût architectural d’Henri IV que nous devons entre autres à Paris, la Place Dauphine, la Place des Vosges, les finitions du Pont-Neuf ou encore les réaménagements du Louvre, des châteaux de Fontainebleau et de Saint-Germain-en-Laye. Jean-Pierre Babelon, ancien Inspecteur général des Archives de France et directeur général du Musée et du domaine national de Versailles et de Trianon, nous propose une visite des chantiers entrepris par le premier roi Bourbon, dont on commémore l’assassinat en mai 1610.


Bookmark and Share

Cinq ans seront nécessaires au premier Bourbon pour ouvrir les portes de la capitale, quatre autres pour apaiser les armes et les consciences. Il ne lui reste que douze ans pour créer, avec l’aide de Sully, un État moderne : l’économie, l’agriculture, l’urbanisme, l’université ; il n’a de cesse de tout réorganiser, et de continuer la tradition monarchique séculaire, comme s’il avait su que peu de temps lui était octroyé pour accomplir sa tâche. »

Henri IV va se découvrir une passion qui le dévore : le bâtiment, le goût de construire. Jean-Pierre Babelon précise : « Rien ne lui appartint davantage en propre que ce qu’il a fait construire selon sa volonté et avec ses deniers. »

Le Roi se plaindra auprès de Sully en 1607 : « Les uns me blâment d’aimer trop les bâtiments et les riches ouvrages, les autres la chasse… »

Jean-Pierre Babelon ajoute :

« Le Mercure français écrira après la mort du Roi en 1610 : "Quant à la magnificence de ses bâtiments, nul de ses devanciers ne l’a égalé, aussi était-ce ce qu’il affectionnait le plus". La masse bâtie excède probablement celle qui fut élevée sous François 1er et le dispute à celle qu’élèvera Louis XIV. Henri IV y met un plaisir individuel de propriétaire, aiguisé par le souci de financer la marche des chantiers par tous les moyens.
"
C’est pour mes(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires