Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

L’épée de l’académicienne Mireille Delmas-Marty : une œuvre d’art dédiée à l’humanisme juridique

Rencontre avec Mireille Delmas-Marty, Philippe Tournaire et Jean-Michel Ghinsberg

Elue à l’Académie des sciences morales et politiques, l’académicienne Mireille Delmas-Marty ne voulait pas d’épée. Son œuvre méritait-elle un tel présent ? Un ami proche la convainquit que cette épée servirait à symboliser l’humanisme juridique, toujours à réinventer au fil du temps : elle releva le défi avec quelques amis. L’histoire des symboles et de la réalisation de cette épée en sa compagnie, entourée de l’avocat Jean-Michel Ghinsberg, le concepteur et le maître joaillier Philippe Tournaire qui la réalisa.


Bookmark and Share

Selon le vœu de Mireille Delmas-Marty, cette épée sera déposée dans la demeure du Grand Juge de Forez (Jean Papon), juriste humaniste de la Renaissance dont s’inspira Honoré d’Urfé pour le personnage d’Adamas, celui du grand druide dans son roman L'Astrée. Ce château, chef d’œuvre en péril, sauvé par un effort de solidarité exceptionnel, est devenu un lieu de rencontres interculturelles à Goutelas-en-Forez. Ancienne maison forte, elle a pu être sauvée des ruines et conserver son plan en forme de H- le H de l'humanisme.



L'épée d'académicienne de Mireille Delmas-Marty lui fut remise le 14 mai 2009, au Collège de France où elle occupe la chaire d'Etudes juridiques comparatives et internationalisation du droit. Le comité de son épée d'académicienne était présidé par Simone Rozès, Premier Président honoraire de la Cour de cassation. Dans son allocution, ce jour là, Simone Rozès précisa : « L'image de la flamme, "lumière qui éclaire et feu qui anime", est immédiatement perceptible à qui regarde l'épée, avant même de lire l'inscription qui y est gravée. La forme flammée de la lame est insolite par rapport à a forme traditionnelle du glaive gardien de la loi ("gladius legis custo") léguée par le droit romain.»


De la poignée à l'embout, l'image de la flamme domine. La poignée est constituée d'un ruban de Möbius, symbole idéal de l'unité de la pensée, sur lequel est déposé une sphère de lapis-lazuli représentant le monde. Sur la garde, a été délicatement enchâssé un jade ancien, un jade archaïque chinois de 3 500 ans avant Jésus-Christ, un objet mystérieux symbolisant à merveille la métaphore des "nuages ordonnés" chère à Mireille Delmas-Marty en remplacement de la métaphore habituelle de la pyramide des normes. Conçue avec maestria par l'avocat Jean-Michel Ghinsberg, l'épée fut réalisée par le joaillier Philippe Tournaire qui en fit une œuvre d'art en écho aux forces imaginantes du droit qu'appelle de ses vœux Mireille Delmas-Marty. Pour faire tenir la lame sur cette garde peu commune, Jean-Michel Ghinsberg a conçu un hexagone aplati sur les faces duquel figurent de dates liées au parcours de Mireille Delmas-Marty. Cette "épée [oème" comme aime à la qualifier l'académicienne, a un nom formé de deux noms grecs, gravés sur sa lame(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires