Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Les mots des religions « Vierge Marie »

par Sylvie Barnay, maître de conférences en histoire des religions

L’évocation de la Vierge Marie a beaucoup évolué au fil des siècles. Par les Catholiques, les Protestants et les Orthodoxes, elle est perçue différemment de l’Orient à l’Occident. Sylvie Barnay, maître de conférences à l’Université de Metz et chargée de cours à l’Intitut catholique de Paris évoque ici les diverses figures de Marie au fil des siècles.


Bookmark and Share

Marie, la mère de Jésus, fut perçue, à travers les âges, comme jeune fille juive, femme décrite par les Évangiles qui est définie comme « mère de Dieu » en 431, vénérée comme une impératrice en Orient et bientôt comme une souveraine en Occident où elle trône, le diadème sur la tête, son fils sur les genoux. Elle est devenue la reine du ciel et de la terre. Elle accomplit des miracles. La chrétienté la prie à Chartres et dans de célèbres lieux de pèlerinage. Voici qu'elle est devenue mère des moines et des laïcs.

Au XVIe siècle, les Protestants s'insurgent contre les Catholiques qu'ils suspectent d'avoir idolâtré Marie. À la Révolution, la déesse Raison la remplace à Notre-Dame. Puis au XIXe siècle elle redevient la femme modèle, la mère exemplaire. Elle multiplie ses apparitions (Lourdes, 1858), elle est proclamée Immaculée Conception (1858) et, un siècle plus tard, élevée dans l'éternité par le dogme de l'Assomption (fête du 15 août).



Elle a pour nom la Mère de Dieu. Les siècles la saluent comme la Reine des cieux... Les Évangiles l'appellent Marie. La voici Notre-Dame au Moyen Age, Madone aux temps modernes, Immaculée aux époques contemporaines. La Reine du Ciel traverse le temps au fil des regards qui lui donnent un visage d'éternité pour la contempler. Ce parcours raconte comment la femme de l'histoire est devenue la Vierge Marie de la croyance...

Femme des Évangiles

Le personnage historique habite la Galilée du 1er siècle. Miryam est alors une jeune fille juive parmi d'autres jeunes filles. Les premières sources à la mentionner sont les récits écrits par les évangélistes Marc, Matthieu, Luc et Jean entre 70 et 100. D'elle, il est peu dit. Un matin de vision, selon Luc, l'ange est entré dans sa vie pour lui annoncer que vierge, elle enfanterait un fils du nom de Jésus. La Vierge enfante : c'est un paradoxe pour traduire le mystère du Dieu qui se fait homme, autre paradoxe. Avec l'Incarnation, débute ainsi l'histoire du christianisme dont Marie est située à l'origine. Les évangélistes voient en effet en elle celle qui a donné naissance au Jésus de l'histoire reconnu comme « Christ » - mot grec qui traduit le terme hébraïque « messie » - par les premiers chrétiens.

Devenir l'élue du peuple élu en donnant naissance au messie(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires