Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

André Vauchez : Le Rayonnement de la spiritualité chrétienne dans l’Europe du Moyen-âge

Avec André Vauchez, de l’Académie des inscriptions et belles-lettres

André Vauchez, de l’Académie des inscriptions et belles-lettres, évoque le rayonnement spirituel de l’Europe du Moyen-âge en cette année 2010 où sont commémorées à la fois la fondation de l’abbaye de Cluny (910) et celle de l’abbaye de Solesmes (1010). Les diverses façons d’interpréter, de vivre - ou de rejeter - le message chrétien ont eu, et ont encore, un impact décisif sur notre civilisation.


Bookmark and Share

Carolingienne, monastique, féodale, croisée, hérétique parfois, mystique toujours, l’Europe fut sans cesse agitée par des courants spirituels. La recherche de Dieu de l’homme médiéval a façonné les générations à venir ; elle est ainsi aux origines de l’aventure de la mystique occidentale.

Le contexte historique est toujours en arrière[lan de l’évolution des mentalités, et nous l’évoquerons bien sûr ! Mais nous nous centrerons le plus possible sur le thème religieux lui-même.

Le Moyen-âge est considéré depuis longtemps comme l’âge d’or du christianisme. Aujourd’hui nous assistons parfois à une remise en question du legs religieux de cette époque, à laquelle nous reprochons d’avoir trop prôné la fuite et le mépris du monde. Soit. La chrétienté occidentale a connu la paix des cloîtres (Cluny et Cîteaux) mais elle connut aussi les frères prêcheurs (Franciscains et Dominicains) et ce sont ces prédicateurs-là qui ont le plus participé à étendre le message de l’Évangile au sein du continent européen en forgeant la spiritualité populaire.

La christianisation de l’Europe est un processus de longue durée. Son implantation et son extension géographique ont connu plusieurs phases bien différentes les unes des autres pendant le millénaire médiéval. Originaire des rives de la Méditerranée elle a pénétré progressivement par vagues sur tout le continent européen. D’abord en Occident du Ve au IXe siècle puis jusqu’aux confins de l’Europe de l’Est à partir de l’An Mil.

La forme et le contenu de la religion chrétienne évoluèrent selon les mentalités des populations nouvellement converties. Ainsi les aspects intellectuels, théologiques et doctrinaux - si importants pour les chrétiens du monde oriental grec - s’estompèrent sous l’influence des barbares récemment venus en Europe de l’Ouest et moins éduqués. Ces peuples, très sensibles aux cultes des reliques, des saints et aux rites en général, ont « tiré » le christianisme vers le concret. Dans la plus grande partie des campagnes d’Occident, domaine méditerranéen mis à part, la conversion des populations à la foi chrétienne ne fut achevée qu’autour des années 700. Elle a été plus tardive encore dans certaines régions de la Germanie, où le paganisme survécut jusqu’à l’époque de Charlemagne (l'an 800). Les souverains carolingiens se(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires