Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Confidences d’Albert Gaudry (1827-1908) sur Charles Darwin (3/3)

par Pascal Tassy, paléontologiste, professeur au Muséum national d’Histoire naturelle
Pascal Tassy, paléontologiste et professeur au Muséum, propose une conférence intitulée « Confidences d’Albert Gaudry sur Charles Darwin » qui s’inscrit dans le cadre de l’année Charles Darwin, pendant laquelle la Grande Galerie de l’Evolution du Muséum national d’Histoire naturelle accueille des conférenciers.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références émission afficher

Référence : col609
Adresse directe du fichier MP3 : http://www.canalacademie.com/emissions/col609.mp3
Adresse de cet article :
Date de mise en ligne : 28 mars 2010

A l’occasion du 150ème anniversaire de la publication de l’Origine des espèces, œuvre fondatrice de la théorie de l’évolution, Pascal Tassy met en confrontation deux élus de l’Académie des sciences, Albert Gaudry (1827-1908) et Charles Darwin (1809-1882), l’un paléontologiste, l’autre naturaliste.

Albert Gaudry (1827-1908), élu membre de l'Académie des sciences en 1882.
Albert Gaudry (1827-1908), élu membre de l’Académie des sciences en 1882.
© Bibliothèque centrale MNHN Paris 2010

- Albert Gaudry (1827-1908), paléontologue et géologue français, a commencé sa carrière comme aide naturaliste à la Chaire de paléontologie au Muséum national d’Histoire naturelle. En assistant à Chypre et en Grèce, Alcide Dessalines d’Orbigny (1802-1857), président de la chaire de paléontologie du Muséum, il se distingua par ses recherches sur les fossiles. Fondateur de la galerie de paléontologie au Muséum en 1898, le « premier paléontologue darwinien » selon l’expression de Pascal Tassy, a été élu membre de l’Académie des sciences le 16 janvier 1882. Il en deviendra Président en 1903. Ecartelé entre ses convictions religieuses et ses recherches professionnelles, Albert Gaudry s’est pendant toute sa carrière posé des questions sur la compatibilité entre Dieu et l’évolutionnisme. Et pourtant, le « paléontologue spiritualiste » comme le qualifie Pascal Tassy se fera très tôt l’un des rares paléontologues à défendre des idées évolutionnistes. Ainsi, dans l’extrait que nous vous proposons d’écouter, Pascal Tassy explique comment Albert Gaudry « lit Darwin, interprète Darwin et pratique les préceptes de Darwin dans sa discipline. »


En 1863, année de la publication de l’origine des espèces en français, Albert Gaudry lit l’ouvrage de l’éminent Charles Darwin. L’académicien ne peut s’empêcher d’annoter quelques remarques, quelques réflexions dans les marges du livre. Par bonheur, l’ouvrage a pu être conservé au laboratoire de paléontologie du Muséum. Au fil des différents chapitres du livre traitant aussi bien de la multiplication des espèces que de la concurrence vitale ou encore de la sélection naturelle, Albert Gaudry multiplie les commentaires. Ses doutes ou ses approbations émaillent les marges du livre : « […]Très remarquable ! », « C’est bien vrai », « frappant », « hypothèse gratuite »...Gaudry confiera avoir dégusté l’Origine des espèces « lentement comme on boit à petits traits une délicieuse liqueur. »

Charles Darwin est élu membre correspondant de l’Académie des Sciences en 1878, quant à Albert Gaudry, il sera élu membre en 1882.

Mais déjà auparavant, les deux hommes se vouaient une admiration mutuelle comme l’illustre la brève correspondance qu’ils eurent en 1858 et dans laquelle Gaudry encouragea Darwin pour ses recherches sur les fossiles. Darwin, dans ses correspondances, écrira à son tour, à propos d’Albert Gaudry, « qu’en France, il ne connaît qu’un seul biologiste qui défend ses idées. »

Les deux académiciens se livrent donc un dialogue entrecoupé et interposé qui selon Pascal Tassy « nous permet de voir que les débats actuels étaient pratiquement résolus dans les années 1860. » Cette retransmission vous permettra de mieux saisir l’impact des recherches de Darwin sur une discipline comme la paléontologie, mais aussi de comprendre les différents cheminements pluridisciplinaires qui ont permis une meilleure connaissance des espèces vivantes.

En savoir plus :

- Ecoutez la 2ème conférence du Muséum intitulée Année Darwin : "Anatomie comparée et transformisme : de Buffon à Darwin", par Stéphane Schmitt, chargé de recherches au CNRS

- Ecoutez également la 1ère conférence du Muséum intitulée Année Darwin : "Géographie des plantes et évolution des espèces" par Jean-Marc Drouin, historien des Sciences, professeur au Muséum national d’Histoire naturelle."

- Consultez les émissions de Canal Académie autour de Charles Darwin

- Pour participer aux prochaines conférences du Muséum national d’Histoire naturelle, rendez vous sur le site :






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires