Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Emmanuel Le Roy Ladurie : "Méfions-nous des tempêtes médiatiques, ce sont les pires !"

L’historien du climat livre souvenirs et anecdotes : Chaunu, Fèvre, les Annales, le Languedoc...

Emmanuel Le Roy Ladurie évoque ici plusieurs historiens et géographes, dont Maurice Le Lannou et surtout Pierre Chaunu, tous deux ses prédécesseurs au sein de l’Académie des sciences morales et politiques, ainsi que Bloch, Braudel, Febvre, Goubert et bien d’autres pour situer la méthode historique, née de la revue des Annales. Avec, en prime et à bâtons rompus, des souvenirs et des anecdotes ! Un excellent moment à partager...


Bookmark and Share

Membre de l'Académie des sciences morales et politiques depuis 1993, Emmanuel Le Roy Ladurie a succédé à Maurice Le Lannou (1906-1992) et, d'emblée dans cette émission, il raconte cette anecdote : "C'était un grand géographe de la Sardaigne et quand il arrivait là-bas, les populations allumaient de grands feux de joie ! On ne saurait mieux dire...". Maurice Le Lannou tenait, au Collège de France (de 1969 à 1976), la chaire de géographie du continent européen. Il avait été élu à l'Académie des sciences morales le 17 novembre 1975 et, en tant que Breton (de Plouha), il avait publié plusieurs ouvrages consacrés à la Bretagne.

Avec Pierre Chaunu

Au sein de cette académie, Emmanuel Le Roy Ladurie a retrouvé un autre historien Pierre Chaunu qui, lui, avait été élu en 1982, (succédant à Maurice Baumont) et qui nous a quittés en octobre 2009. Emmanuel Le Roy Ladurie a donc siégé à ses côtés, durant près de 15 ans et raconte "J'avais avec Pierre Chaunu une relation ancienne puisque je l'ai connu dans l'entourage de Fernand Braudel ; j'admirais beaucoup ses ouvrages sur l'Atlantique et même sur le Pacifique - que l'on ne connait pas assez - et ses ouvrages sur le XVIIe et le XVIIIe siècles. Il s'était aussi intéressé à la science car il avait l'esprit scientifique.
En effet, Pierre Chaunu s'était penché sur le monde écrit en langage mathématique par des savants tels que Newton et Descartes (qui n'avaient pas toujours les mêmes idées), frappé par la succession du paradigme de Tycho Brahé à Kepler, et à Newton. "En outre, il avait, dans son Europe des Lumières, montré qu'il existait une Europe laïque des Lumières mais aussi une Europe catholique. Rappelons-nous que Louis XIV et Colbert avaient fondé ensemble l'Observatoire de Paris".

Emmanuel Le Roy Ladurie se souvient qu'il a mené avec Pierre Chaunu une enquête sur l'histoire du bâtiment(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires