Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Cacao, vin et thé : les flavonoïdes sont-ils notre cure de jouvence ?

Avec Jean-Claude Stoclet, membre de l’Académie nationale de pharmacie

Cacao, vin, soja et fruits rouges : la recette miracle pour rester en bonne santé durablement ? « Oui ! » répondent les industriels de l’agroalimentaire et de la cosmétique. « Rien n’est certain » en revanche pour l’Académie de pharmacie. Quels sont les effets avérés des pilules à base de ces flavonoïdes pour conserver une éternelle jeunesse, lutter contre les effets de la ménopause ou prévenir les risques cardiovasculaires ? Éléments de réponse - et de prudence - en compagnie de Jean-Claude Stoclet, membre de l’Académie de pharmacie.


Bookmark and Share

Depuis quelque temps, l’industrie de la cosmétique communique sur les bienfaits des flavonoïdes aux propriétés antioxydantes, pour limiter les effets du vieillissement. Crèmes et pilules fleurissent dans les parapharmacies à base de cacao, de soja ou issues des produits de la viticulture.
Ces flavonoïdes sont-ils de la DHEA [La DHEA est une hormone stéroïdienne réputée pour ses effets antivieillissement. Ses effets restent à ce jour controversés. Elle a été découverte par le professeur [Etienne-Emile Baulieu, membre de l’Académie des sciences.p[- végétale ?

« Ce serait présomptueux de le présenter ainsi » explique Jean-Claude Stoclet, membre de l’Académie nationale de pharmacie.
« Cette question se réfère à une hypothèse : les flavonoïdes sont très nombreux (plus de 300 identifiés dans l’alimentation). Ils sont les principaux polyphénols avec des propriétés antioxydantes. Les flavonoïdes seraient donc capables de capter les radicaux libres dont on sait qu’ils provoquent des lésions cellulaires liées au vieillissement ».

De par leurs propriétés antioxydantes les flavonoïdes limiteraient et préviendraient également par extension un certain nombre de pathologies associées au vieillissement …

Mais comme l’explique Jean-Claude Stoclet en préambule, « il ne s’agit que d’hypothèses ». « Il n’y a pas d’évidence convaincante in vivo de ces propriétés antioxydantes ». Les études démontrant des effets antioxydants sont réalisées au niveau cellulaire (in vitro), dans des conditions éloignées de l’organisme entier.

Résumons la situation : les industriels parlent d’un acquis, l’Académie de pharmacie reste prudente quant aux potentiels effets positifs des(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires