Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Voile intégral : Et si l’on tenait compte sociologiquement du phénomène religieux ? avec Jean-Paul Willaime

Le sociologue des religions développe son point de vue dans un entretien avec Damien Le Guay

Le visage découvert est-il un signe élémentaire de civilité ? Couvrir son corps d’un voile intégral est-il une atteinte aux valeurs de la République française ? Faut-il considérer les femmes voilées comme une régression quant à la dignité de toutes les femmes ? Et s’il fallait avant tout mieux poser le débat pour aborder ce sujet sensible ? Jean-Paul Willaime, sociologue des religions, se propose d’apporter ici un autre éclairage en osant dire : cessons de nous voiler la face en minimisant le phénomène religieux ! Voici le troisième volet d’une série sur la laïcité et les religions proposée par Damien Le Guay avec Jean-Paul Willaime.


Bookmark and Share

Après une première émission intitulée et une deuxième , voici le troisième volet de cette série proposée par le philosophe Damien Le Guay avec le sociologue des religions Jean-Paul Willaime.

Rappelons que cette émission, enregistrée au début de 2010, nécessite d'être écoutée pour saisir toutes les précisions et les nuances que notre invité développe. Le texte proposé ci-dessous n'est qu'un résumé de ses propos.

Les controverses brûlantes sur le port du voile intégral agitent le monde politico-médiatique depuis de nombreux mois déjà. Le président de la République Nicolas Sarkozy, pour qui la burqa « n’est pas la bienvenue sur le territoire de la République » (22 juin 2009), comme la majorité des Français (à 57 %) sont favorables à une loi interdisant le port du voile intégral dans l'espace public. À l'inverse, des instances comme le Conseil d'État ou la Commission nationale consultative des droits de l'homme ont rendu des avis négatifs sur le sujet. D'autres encore, comme le député Claude Bartolone (PS), estiment que « par rapport au nombre, moins de 400 cas sur 60 millions, une loi, un débat parlementaire », ce serait comme « sortir un gros pilon pour écraser une mouche ».

La mission d’information parlementaire sous l’égide d’André Gérin, qui a rendu son rapport le 26 janvier 2010info/i2262.asp], a auditionné de nombreux philosophes, féministes, juristes et autorités musulmanes ; mais aucun vrai sociologue des religions, note Damien Le Guay.

Pour son invité Jean-Paul Willaime, il faut, avant d’apporter toute réponse à ces « questions extrêmement sensibles », se demander si le débat a été correctement posé. Il reconnaît la légitimité de la polémique : « Le port de la burqa dans la société française pose à mon sens problème », dit-il, « car une société démocratique, c’est une société ouverte où il y a des acteurs qui échangent à visage découvert(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires