Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Trésors de la bibliothèque Mazarine : l’abbé Leblond "second fondateur"

Une exposition rare à la célèbre bibliothèque fondée par Mazarin

La Mazarine est la plus ancienne bibliothèque publique de France. Parmi ses bibliothécaires, l’abbé Leblond (1738-1809) qui joua un rôle prépondérant au point qu’on le désigne comme « le second fondateur de la bibliothèque ». Découvrez avec Isabelle de Conihout, conservateur en chef et commissaire de l’exposition, l’histoire de cette bibliothèque fameuse, la personnalité de Leblond et quelques uns des trente ouvrages exceptionnels exposés jusqu’au 5 mars 2010.


Bookmark and Share

A l’occasion du bicentenaire de la mort de l'abbé Gaspard Michel Leblond, qui fut membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres, la bibliothèque Mazarine lui consacre un ouvrage collectif et expose trente chefs d'oeuvre, manuscrits et imprimés, considérés comme les plus exceptionnels parmi ceux qu’il a su acquérir au cours de son mandat.

On l’oublie trop souvent, la bibliothèque Mazarine est la plus ancienne bibliothèque publique française dont l’activité se poursuit dans les mêmes locaux depuis trois siècles. Elle est toujours là : dans ce palais Quai de Conti où se trouve l’Institut de France qui regroupe les cinq académies. L'abbé Leblond y fut sous-bibliothécaire de 1770 à 1790 puis il la dirigea de 1791 à 1801 ; titre et traitement de directeur lui furent conservés jusqu’à sa mort en 1809. Il y installa des objets d’art.

Le cardinal Mazarin, devenu ministre du roi de France, décida de se constituer à Paris une bibliothèque à l’image de celles des grands personnages de l’État, comme son prédécesseur le cardinal de Richelieu. Il confia à Gabriel Naudé, auteur de L’Avis pour dresser une bibliothèque publié en 1627, le soin de composer la sienne. En quelques années, cet érudit rassembla les meilleurs livres que l’on pouvait trouver aussi bien en France qu’à l’étranger. Et c’est lui qui, en 1643, conseilla au prélat d’ouvrir sa bibliothèque au public.
Quelques jours avant sa mort, en mars 1661, Mazarin décida de consacrer une part de son immense fortune à la fondation d’un collège qui devait prendre le nom de Collège des Quatre-Nations dans lequel serait installée sa bibliothèque afin qu’elle puisse continuer à jouer son rôle de bibliothèque publique- ce qui lui permettra de traverser les orages révolutionnaires sans subir de confiscations.
Cette bibliothèque des Quatre-Nations demeura, ainsi, indépendante jusqu’à ce qu’elle soit rattachée à l’Institut de France en 1945 pour des raisons pratiques évidentes.

Le citoyen et abbé Leblond, bibliothécaire et antiquaire- de nos jours on dirait « archéologue »- eut une double action lors des turbulences révolutionnaires. D’une part, Président des différentes commissions de la(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires