Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Enseignement secondaire : les nouvelles réalités territoriales

Guy Soudjian explique les nouveaux rapports des collèges et lycées avec les collectivités territoriales

Les établissements scolaires du second degré connaissent, depuis une trentaine d’années, des bouleversements institutionnels en profondeur caractérisés par le rôle de plus en plus important joué par les collectivités territoriales. Guy Soudjian en est un témoin privilégié. Proviseur du lycée Montesquieu au Mans (Académie de Nantes) et chercheur associé au Laboratoire Récits (Université de Franche-Comté) il explique ces bouleversements au micro de Laurence Lemouzy.


Bookmark and Share

La révolution copernicienne de l’enseignement secondaire

Depuis une trentaine d’année, l’enseignement du second degré a connu des évolutions en profondeur qui s’inscrivent dans un mouvement continu de centration autour de l’établissement scolaire et de son autonomie pédagogique, là où la mise en œuvre des politiques publiques semble la plus pertinente pour répondre aux attentes des citoyens.



Héritière de la tradition jacobine depuis le premier Empire en ce qui a trait à l’enseignement secondaire, l’Institution a accompli une révolution copernicienne simultanée. Depuis 1985, collèges et lycées sont rattachés à une collectivité territoriale : le département et la région. Ce rattachement s’est accompagné de la création de l’Etablissement public local à caractère administratif (EPLE) qui jouit de la personnalité juridique et de l’autonomie administrative, financière et pédagogique.

Depuis 2004, l’approfondissement des libertés et des responsabilités des collectivités territoriales plus connu sous le nom d’acte II de la décentralisation, se traduit par de nouveaux rapports entre l’enseignement du second degré et les collectivités territoriales, au moment où la loi organique relative aux lois de finances (Lolf) s’appuie sur les contrats d’objectifs pour concrétiser la recherche de la performance éducative pour chaque élève.


L’acte II de la décentralisation ; l’arbre qui cache la forêt…

La décentralisation s’est traduite en son acte II (2003 et 2004) par une évolution à « bas bruit » dans le pilotage des établissements du second degré. De partenaires, les collectivités territoriales sont devenues parties prenantes de la politique éducative des collèges et lycées. La mise en tension des territoires européens se substitue aujourd’hui aux planifications nationales, remettant en cause, notamment en France, la vieille tradition du colbertisme au cœur de la construction de l’Etat-Nation sous la monarchie puis la République. Ce mouvement conduit Régions et Départements à définir des stratégies éducatives et des programmes opérationnels qui(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires